Corps et âme (2017)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Suisse

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Festival international de Fribourg construit son programme autour du thème de la liberté

par 

- Du 21 au 28 mars, le Festival international de Fribourg gâtera son public avec 150 films (dont 113 présentés en avant-première) représentant 57 pays différents

Le Festival international de Fribourg construit son programme autour du thème de la liberté
Life May Be de Mark Cousins et Mania Akbari

Pour sa quatrième année de mandat, Thierry Jobin, le directeur du Festival international de Fribourg, et son équipe ont décidé de nous faire voyager autour du thème de la liberté. Au-delà des deux compétitions internationales (longs- et courts-métrages), cette édition di festival, qui se tiendra du 21 au 28 mars, proposera une belle série de sections parallèles abordant la notion de liberté sous différents angles : celui de l'humour ("Décryptage: Pouvez-vous rire de tout ?"), de l'érotisme ("Cinéma de genre: Terra Erotica I") ou encore des peuples dont l'identité est menacée ("Nouveau territoire: Cinéma indigène nord-américain").

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Fribourg va de nouveau projet, avec l'indépendance qui le caractérise, une sélection de films hétérogènes tant par leurs sujets que par leurs formes. La compétition internationale longs-métrages accueille des fictions et des documentaires produits de manière indépendante ou avec des budgets plus conséquents. Parmi les 12 titres en lice (qui représentent 14 pays), on trouve notamment Life May Be, un échange poétique épistolaire entre le réalisateur et historien britannique Mark Cousins et l'actrice et réalisatrice iranienne controversée Mania Akbari. Le public pourra aussi découvrir Corn Island [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : George Ovashvili
fiche film
]
, du Géorgien George Ovashvili (il a représenté son pays dans la course aux nominations pour les Oscars), ou encore Sand Dollars du Mexicain Israel Cárdenas et de la Dominicaine Laura Amelia Guzmán, interprété par Géraldine Chaplin.

Les membres du jury de cette année sont quatre metteurs en scène sensibles au thème de la marginalité : Alanis Obomsawin, pionnière du cinéma indigène nord-américain, la Française Alix Delaporte (dont le film Le Dernier Coup de marteau [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, doublement primé à Venise, fera ici son avant-première suisse), la Suisse Ursula Meier et l'Australien Rolf de Heer. Le tout sera complété par trois masterclasses, par Jean-Marc Barr (présent dans trois films de la section "Cinéma de genre: Terra Erotica I"), par l'acteur français Jean-François Stévenin et par le réalisateur et scénariste syrien Ossama Mohammed.

(Traduit de l'italien)

WTW Documentaries
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss