American Honey (2016)
Baccalauréat (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
Ma vie de courgette (2016)
L'Ornithologue (2016)
La Fille inconnue (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

INSTITUTION Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

CCA : premier bilan pour Joëlle Milquet

par 

- La Ministre de la Culture place son mandat sous le signe d’un effort accru pour une meilleure promotion et diffusion du ciné »ma belge francophone en Belgique

CCA : premier bilan pour Joëlle Milquet
Joëlle Milquet assistait hier à son premier bilan du CCA

Joëlle Milquet, Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis l’été dernier, assistait hier à son premier bilan du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Si elle a pu se réjouir du nombre important de films soutenus, de la diversification des coproductions internationales et de la belle circulation des films belges francophones en festivals, elle a néanmoins constaté, avec la profession, que malgré les nombreux efforts consentis depuis quelques années pour améliorer la diffusion du cinéma belge francophone en ses terres, celle-ci reste encore trop faible, et sera donc au cœur des actions qu’elle compte mener durant son mandat. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Le Centre du Cinéma, qui demeure le premier partenaire du cinéma belge francophone (son apport représentant 24,64 % des parts belges contre 23,32 % au Tax Shelter), disposait en 2014 d’une enveloppe budgétaire de 28,26 millions d’euros. Dotée d’une enveloppe de 9,83 millions d’euros, la Commission de Sélection des Films a quant à elle soutenu 140 projets, dont 16 longs métrages de fiction en écriture et 23 en production, parmi lesquels figurent entre autres les très attendus Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael, Les Teilacher de Sam Garbarski, Noces [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Stephan Streker et ou encore En Amont du Fleuve [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marion Hänsel
fiche film
]
de Marion Hänsel.

En 2014, les films belges francophones ont ainsi remporté plus de 120 prix dans des festivals internationaux. Au total, 31 films d’initiative belge francophone sont sortis en 2014 dans les salles belges et 18 dans les salles françaises, totalisant  1.321.259 spectateurs (16.194.473 spectateurs si l’on y ajoute les coproductions minoritaires). Le film phare de 2014 est Deux jours, une nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Luc et Jean-Pierre Dardenne
fiche film
]
de Jean-Pierre et Luc Dardenne (570.000 entrées), suivi de Pas son genre [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Lucas Belvaux
fiche film
]
de Lucas Belvaux (375.000 entrées) et Les Rayures du Zèbre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Benoît Mariage (130.000 entrées). 

Si l’aide à la production semble porter ses fruits (même s’il faudra veiller à la sauvegarder, notamment suite au retrait d’un partenaire privé qui finançait en partie la Commission de Sélection des Films), la diffusion du cinéma belge sur ses terres reste l’une des préoccupations majeures aujourd’hui. La quasi absence de star system du côté francophone du pays (contrairement à ce qu’il peut se passer en Flandre), semble être l’une des clés de la situation. C’est d’ailleurs l’un des moteurs de la création d’un événement comme les Magritte, ou du programme de production de séries belges lancé par la RTBF et le Centre du Cinéma. La Ministre a largement insisté sur la volonté d’instaurer une nouvelle dynamique de promotion et de diffusion des films belges. L’aide à la promotion mise en place il y a 16 mois va pouvoir être évaluée et renforcée. L’objectif est qu’à terme, le cinéma belge francophone soit présent partout et tout le temps, qu’il fasse partie de l’environnement quotidien dans lequel vivent le Belges et ne soit pas réservé à un public initié. Un ambitieux programme donc, qui pour la Ministre, passe par une implication plus forte du Centre du Cinéma dans la promotion globale du cinéma belge francophone, éventuellement par la création d’un label, ainsi que par une attention toute particulière portée à l’accès des professionnels de la diffusion aux films, très en amont de leur sortie. Il faudra également travailler à une présence médiatique plus active, et imaginer la création d’un réseau de diffusion alternatif plus performant. Enfin, la Ministre a également souligné l’importance cruciale d’œuvrer au sein des écoles pour une meilleure éducation à l’image en général et au cinéma en particulier, et pour offrir une meilleure visibilité aux productions belges francophones, qu’il s’agisse de fiction ou de documentaire.

Home Sweet Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs