A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
120 battements par minute (2017)
The Square (2017)
Le Redoutable (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2015 Quinzaine des réalisateurs

email print share on facebook share on twitter share on google+

10 Européens pour la Quinzaine

par 

- Quatre cinéastes français, un belge, un portugais, un espagnol, un suédois, un lituanien et une turque pour une sélection qui a l'ambition d'étonner

10 Européens pour la Quinzaine
Les Cowboys de Thomas Bidegain (© Antoine Doyen)

"Il y avait 25 films intéressants que nous n'avons pas pris, car il faut pouvoir défendre chaque oeuvre comme elle doit l'être." Le délégué général Edouard Waintrop a dévoilé ce midi à Paris la sélection de la 47ème Quinzaine des réalisateurs qui se déroulera du 14 au 24 mai dans le cadre du 68ème Festival de Cannes. Le programme des longs métrages inclut 17 titres qui seront en réalité 19 puisque Les mille et une nuits [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Miguel Gomes
fiche film
]
du Portugais Miguel Gomes (dont la présence avait déjà été annoncée - lire la news) sera projeté, à la demande du réalisateur, en trois films distincts et sur trois jours (probablement avec deux jours d'intervalle entre chaque partie).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L'Europe domine l'affiche avec 10 des 17 titres sélectionnés, et en tête de file quatre longs français. Déjà annoncés, L'Ombre des femmes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Philippe Garrel (qui ouvrira la Quinzaine - news) et Trois souvenirs de ma jeunesse [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote Arnaud Desplechin (news) ont été rejoints par Les Cowboys [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Thomas Bidegain (article) et par Fatima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Philippe Faucon
fiche film
]
de Philippe Faucon (article).

Seront également présents pour le Vieux Continent Le tout nouveau Testament [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jaco van Dormael
fiche film
]
 du Belge Jaco Van Dormael (news), A Perfect Day [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Fernando León de Aranoa
fiche film
]
de l'Espagnol Fernando León de Aranoa (news), The Here After [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Magnus von Horn
fiche film
]
du Suédois Magnus von Horn (un premier long coproduit par la Pologne et la France) et Peace to Us in Our Dreams [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Sharunas Bartas
fiche film
]
du Lituanien Sharunas Bartas, sans oublier Mustang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Deniz Gamze Ergüven
fiche film
]
de la Turque Deniz Gamze Ergüven (production majoritaire française avec l'Allemagne et la Turquie).

Le menu est complété par trois longs métrages américains (dont le nouveau Jeremy Saulnier et deux titres produits par Forest Whitaker), deux venus d'Amérique du Sud (un colombien signé Ciro Guerra et un documentaire chilien de la petite-fille de Salvador Allende), un japonais (réalisé par Takashi Miike) et un marocain (Much Loved [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nabil Ayouch).

Des films très émouvants (réalisés par Desplechin, Bartas, Faucon) aux comédies (Van Dormael, Famuyiwa qui fera la clôture avec Dope), des méandres de l'amour (Garrel) au chamanisme amazonien (Guerra), d'une réserve sioux (Zhao) au monde de la nuit de Marrakech (Ayouch), en passant par le destin des femmes turques (Gamze Ergüven), le thriller gore (Saulnier), l'aventure (Bidegain), de délirants yakuzas (Miike), un regard familial sur un mythe politique (Tambutti) ou les conséquences judiciaires d'un crime (von Horn), la Quinzaine 2015 s'est clairement placée sous le signe de l'étonnement, parfaitement symbolisé par le colossal triple film de Miguel Gomes.

Pour mémoire, le Carrosse d'Or sera remis cette année au réalisateur chinois Jia Zhangke (news).

Long-métrages :
L’Ombre des femmes - Philippe Garrel (film d'ouverture)
A Perfect Day - Fernando León de Aranoa
Allende mi abuelo Allende - Marcia Tambutti
As mil e uma noites - Miguel Gomes
Les Cowboys - Thomas Bidegain
El abrazo de la serpiente - Ciro Guerra
Fatima - Philippe Faucon
Gokudo daisenso (Yakuza Apocalypse: The Great War of the Underworld) - Takashi Miike
Green Room - Jeremy Saulnier
Much Loved - Nabil Ayouch
Mustang - Deniz Gamze Ergüven
Peace to Us in Our Dreams - Sharunas Bartas
Songs My Brothers Taught Me - Chloé Zhao
Efterskalv (The Here After) - Magnus von Horn
Le Tout Nouveau Testament - Jaco Van Dormael
Trois souvenirs de ma jeunesse - Arnaud Desplechin
Dope - Rick Famuyiwa (film de clôture)

Court-métrages :
Bleu Tonnerre - Jean-Marc E. Roy & Philippe David Gagné
Calme ta joie - Emmanuel Laskar
El pasado roto - Martín Morgenfeld & Sebastián Schjaer
Kung Fury - David Sandberg
Pitchoune - Reda Kateb
Provas, Exorcismos - Susana Nobre
Pueblo - Elena Lopez Riera
Quelques secondes - Nora El Hourch
Quintal - André Novais Oliveira
Rate Me - Fyzal Boulifa
The Exquisite Corpus - Peter Tscherkassky
Actua 1 - Philippe Garrel (*1988)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Italian Pavilion Cannes