Sage Femme (2017)
Bigfoot Junior (2017)
The Party (2017)
Western (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2015 Un Certain Regard

email print share on facebook share on twitter share on google+

The Other Side, l’autre Amérique

par 

- CANNES 2015 : Après sa trilogie texane, le réalisateur italien revient à Cannes avec un nouveau portrait d’une Amérique plus cachée et cruelle

The Other Side, l’autre Amérique
The Other Side de Roberto Minervini

Il s’agit d’une Amérique désespérée, sans voix, que celle représentée dans The Other Side [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Roberto Minervini
fiche film
]
, le documentaire de Roberto Minervini sélectionné dans la catégorie Un Certain Regard du Festival de Cannes et dans les salles italiennes à partir du 28 mai grâce à Lucky Red. Après sa trilogie texane – dont le troisième volet Le Cœur battant (Stop The Pounding Heart) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
avait été présenté sur la Croisette hors compétition en 2013 – le réalisateur de 45 ans s’est cette fois rendu dans l’État voisin, lui aussi symbole de ce ventre mou et malade de l’Amérique, qui éprouve les plus grandes peines à se relancer après la crise économique. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Dans un style sobre et raffiné, qui utilise le langage de la fiction cinématographique, The Other Side n’épargne pas certaines scènes très crues en suivant le quotidien de certains membres d’une petite communauté totalement dépendante aux méthamphétamines, l’une des drogues les plus destructrices. Comme par exemple quand le "protagoniste" Mark Kelley injecte une dose à une jeune strip-teaseuse enceinte de huit mois. Avec sa compagne Lisa, Mark a accepté de se faire suivre par la caméra de Minervini durant des semaines. Cet homme, un marginal qui échappe à une condamnation de trois mois de prison, qui vocifère contre Obama mais s’attendrit en évoquant sa mère malade, et la pointe d’un iceberg à la dérive, qui survit à lui-même. 

Dans la seconde partie du documentaire, on voit les protagonistes invectiver Obama et surtout, tirer sur son portrait à l’aide de carabines et de fusils mitrailleurs de tous calibres. Minervini a filmé une milice locale, qui défend le droit de porter des armes pour "défendre sa famille", dans ses activités de prédilection : s’entraîner au tir dans les bois avec des vétérans de la guerre en Irak, boire des bières, maudire Washington et sa politique étrangère, participer au rassemblement de l’Independance Day, lors duquel il semblerait que le réalisateur ait risqué de se faire lyncher. La régression culturelle, la peur et la paranoïa xénophobe dont font preuve ces personnes poussent presque le spectateur à éprouver de la compassion.           

The Other Side est vendu par Doc & Film International.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Film Business Course
WBImages Locarno
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss