Sieranevada (2016)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Eté 93 (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Young Lady (2016)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Allemagne/Danemark

email print share on facebook share on twitter share on google+

To Love without Demands ramène Fassbinder en Allemagne

par 

- Après avoir été montré dans 30 festivals internationaux, le documentaire de Christian Braad Thomsen sur le cinéaste allemand arrive à Munich

To Love without Demands ramène Fassbinder en Allemagne
Rainer Werner Fassbinder avec Christian Braad Thomsen (© Dino Raymond Hansen)

Fassbinder – To Love without Demands de Christian Braad Thomsen, un des titres danois les plus populaires du moment dans les festivals, va bientôt être présenté au Filmfest München – Festival international de Munich (25 juin-4 juillet). “Évidemment, pour moi, c'est le plus important après Berlin, parce que Munich était la ville de Fassbinder, et c'est là qu'il est mort", a expliqué Thomsen, qui sera présent à projection.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Thomsen était un ami proche de Rainer Werner Fassbinder (1945-1982). Ils se sont rencontrés en 1969 au Festival de Berlin, où le cinéaste allemand présentait alors sont premier film, Love Is Colder Than Death. “Le film a fait un tollé, alors que je l'ai vu comme si c'était le premier film du monde : à une époque où le langage filmique était tombé dans les clichés commerciaux, je le voyais renaître devant mes yeux", dit le Danois. 

Munich est le 30ème festival où est projeté le film depuis son avant-première mondiale, en février, dans la section Panorama Dokumente du Festival de Berlin. En plus de s'être promené partout en Europe de l'Est et de l'Ouest, ce deuxième documentaire de Thomsen sur Fassbinder (après Rainer Werner Fassbinder/1975) a été, ou va être, présenté aux États-Unis (New York, San Francisco), en Argentine, au Brésil, en Colombie, au Mexique, en Australie, à Hong Kong et en Corée.

Le film reprend des vidéos tournées par Thomsen avec Fassbinder dans les années 1970, mais encore inédites : "Il m'a fallu 32 ans pour me rendre compte que je pouvais les utiliser. On y voit Fassbinder plus ouvert et vulnérable que jamais, et on voit qu'il est le premier à ne pas comprendre sa folie créative. Et pourtant, il a développé une telle confiance en lui et une telle intégrité qu'il est arrivé, après, à faire jusqu'à cinq films par an". Thomsen a vu Fassbinder pour la dernière fois trois semaines avant sa mort.

Le Danois, lui-même auteur, réalisateur, producteur et distributeur de films d'art et d'essai, a signé plusieurs films de fiction et documentaires primés, comme le récent Blues for Montmartre (2011). ”Love Is Colder Than Death pourrait facilement servir de slogan à l'ensemble de l'oeuvre de Fassbinder, et pourtant, l'amour qu'il a suscité chez les gens qu'ils l'ont connu est plus fort que la mort", estime Thomsen, qui lui a aussi consacré des monographies, ainsi qu'à Alfred Hitchcock et à la Nouvelle Vague.

(Traduit de l'anglais)

Gijon_Home
Odessa site
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss