Rester vertical (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
Belle Dormant (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ROME 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Discontinuité, qualité et variété : la Fête du cinéma de Rome par Antonio Monda

par 

- Le nouveau directeur artistique a dévoilé quelques caractéristiques de sa 10ème édition : une sélection plus stricte, des rétrospectives et des rencontres avec des grands noms du cinéma mondial

Discontinuité, qualité et variété : la Fête du cinéma de Rome par Antonio Monda

Avec 30 à 35 avant-premières européennes, deux rétrospectives et une série de rencontres avec des personnalités importantes du cinéma mondial, la prochaine Fête du cinéma de Rome, au-delà de son nom initial retrouvé, aura trois mots d'ordre : discontinuité, qualité et variété. Son nouveau directeur artistique Antonio Monda en a dévoilé les grandes lignes. "Lors d'une fête, pas besoin de distribuer des prix, a-t-il rappelé, et c'est pour cela que nous ne garderons que le prix du public". L'événement ne sera plus non plus divisé en sections ; seule restera autonome la section jeunesse Alice dans la Ville. Les films présentés (dont quelques-uns en avant-première mondiale) iront de la fiction au documentaire en passant par l'animation, du cinéma grand public hollywoodien au cinéma d'auteur, avec un détour par la série télévisée. La sélection sera annoncée le 29 septembre. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Une rétrospective sera dédiée à Antonio Pietrangeli et une autre à une grande figure internationale qui reste à déterminer. Cependant, ce qui animera le plus la Fête du Cinéma (qui dispose d'un budget de 3,6 millions d'euros), ce seront les rencontres organisées pour le public avec des personnalités qui parleront de leur cinéma ou de leur amour pour le cinéma. “Je crois aux rencontres parce qu'elles sont un outil de formation très puissant qui conquiert plus d'audience que toute autre activité", souligne Monda. Piera Detassis, la présidente de la Fondation Cinema per Roma, abonde dans ce sens : "la possibilité pour le public de faire des rencontres sera la spécificité de Rome". Ainsi, Joel Coen évoquera avec sa femme Frances McDormand les collaborations entre époux, Wes Anderson et l'écrivain lauréate du Prix Pulitzer Donna Tartt parleront du cinéma italien qu'ils aiment, Carlo Verdone et Paola Cortellesi animeront une soirée sur la comédie, William Friedkin rencontrera son réalisateur italien préféré (dont le nom est tenu secret), Paolo Sorrentino présentera un travail de dix minutes complètement inédit et Renzo Piano s'attardera sur le rapport entre cinéma et architecture. 

La fête romaine rendra également hommage à Pier Paolo Pasolini, 40 ans après sa mort. Monda a en outre demandé à chacun des membres du comité de sélection de choisir un film cher à leur coeur, un film à redécouvrir : "Il y en aura six. Le mien est Le Dernier Nabab d'Elia Kazan”, a-t-il révélé. Les films italiens ne manqueront pas, mais ils seront choisis selon leur qualité, pas de manière à remplir une section – "Je déteste la notion de quota, précise Monda. La meilleure manière d'aider notre cinéma est de choisir seulement les beaux films".

La dernière nouveauté annoncée est l'extension du programme dans toute la capitale au moyen de reprises des films dans un grand nombre de cinémas ("Nous aurons l'opportunité d'utiliser aussi certaines des 42 salles qui ont été fermées ces dernières décennies", a assuré le Maire de Rome, Ignazio Marino). Le MIA (Marché international de l'audiovisuel – lire l'article) se tiendra désormais aux Thermes de Dioclétien – "un lieu  unique au monde, et cela compte aussi beaucoup", selon le ministre de la Culture Dario Franceschini.

(Traduit de l'italien)

courgette oscar shortlist
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250