Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

KARLOVY VARY 2015 République tchèque

email print share on facebook share on twitter share on google+

Schmitke : Dans les montagnes, tout va bien

par 

- KARLOVY VARY 2015 : Le premier long-métrage de Štěpán Altrichter, présenté à Karlovy Vary, est une comédie-mystère sur l´épanouissement de la personnalité

Schmitke : Dans les montagnes, tout va bien

Le jeune cinéaste tchèque Štěpán Altrichter a étudié la réalisation à la célèbre FAMU de Prague et à l'Université de cinéma Konrad Wolf de Babelsberg. Il a présenté Schmitke, son premier long-métrage et son film de fin d´études, en Corée du Sud l´année dernière, à l´occasion du Festival de Busan.

Le personnage-titre du film, Julius Schmitke (Peter Kurth), est un homme ordinaire qui travaille comme ingénieur éolien pour un fournisseur d’énergie allemand. Bien qu´il garde toujours une apparence stoïque, on sent que Schmitke n'a aucun but dans la vie. Son rituel quotidien, qui consiste à aller à son travail et à en revenir, est cependant bousculé par un voyage d´affaires inattendu en République tchèque, en compagnie de son jeune collègue Gruber (Johann Jurgens), qui est fainéant, insupportablement bavard et dont Julius se sent coupé par un fossé générationnel. Ainsi, l'improbable duo arrive à Chřmelava, un village ensommeillé et bucolique dans les monts Métallifères. Leur opération de maintenance va mal tourner : une nuit, Gruber et leur camionnette disparaissent sans laisser de trace.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Les monts Métallifères, avec la brume qui les enveloppe, s´avèrent être le cadre parfait pour ce mystère classique, où l'on ignore jusqu'au bout qui est le coupable. Tandis que Julius tente inlassablement de retrouver son collègue, les habitants de la région restent indifférents à ses enquêtes infructueuses. Le choc des cultures initial passe du registre comique à un registre plus psychologique quand la paranoïa s´insinue doucement et que Schmitke devient de plus en plus angoissé par les secrets que les montagnes verdoyantes semblent cacher. Afin d´augmenter le suspense et d'épaissir l´atmosphère, Altrichter utilise à ce moment là de la fumée et des miroirs.

L'intrigue mystérieuse se double donc d'un propos psychologique. Bien que d´âge mûr, Julius Schmitke souffre d'un mal assez commun pour les gens de la génération du réalisateur : il vit une crise identitaire doublée d'un sentiment de déracinement. Ce sont ces deux malaises qui sont au centre du film, bien que l'auteur les aborde de manière peu-conventionnelle, ludique et déceptive. Schmitke se rapproche parfois du pastiche, quand Altrichter s´empare de certains codes (le plus souvent de genre) et références connues (on peut difficilement ignorer la parenté de l'atmosphère du film avec celle de Twin Peaks) pour créer de fausses pistes et travailler son film comme un puzzle.

Les images oniriques du directeur de la photographie Cristian Pirjol soulignent le dilemme qui se pose : Schmitke est-il en train de sombrer dans le délire ou bien sa quête est-elle réelle et fondée ? Notre héros semble en effet souvent avoir été capturé dans une sorte de boucle spatio-temporelle ? Le réalisateur maintient l'ambiguïté jusqu´au bout, invitant le spectateur à trouver d´autres interprétations de l'histoire que s'est inventée ce Monsieur Tout le monde.

La comédie-mystère d´Altrichter est donc un premier long-métrage plein de maturité. Il faut noter aussi la belle performance de Peter Kurth, et le formidable travail de Cristian Pirjol et du département son sur l´atmosphère hynotique et sinistre du film, qui est un élément clef du surréalisme discret de ce film.

Schmitke a été produit par credo:film en coproduction avec la Filmuniversität Babelsberg Konrad Wolf, Produkce Radim Procházka et Mamoko Entertainment et avec le soutien du Medienboard Berlin-Brandenburg, du Fonds tchèque pour le cinéma et du Fonds régional de Karlovy Vary pour la culture et le tourisme. Les ventes internationales du film sont assurées par credo:film GmbH

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes