La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Un Etrange Festival qui s'annonce électrisant

par 

- Cinq premières mondiales et huit européennes pour l'événement cinématographique le plus extravagant de l’Hexagone. Et une carte blanche à Ben Wheatley

Un Etrange Festival qui s'annonce électrisant

Le thriller schizophrénique britannique Brand New-U [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Simon Plummel ouvrira mercredi prochain en compétition et en première internationale la 21ème édition de L’Etrange Festival qui rassemblera  jusqu'au 13 septembre à Paris, au Forum des Images, tous les cinéphiles amateurs de sensations fortes et décalées. Et le programme pimenté ne manque pas d'envergure avec cinq premières mondiales (dont Ghost Theatre de Hideo Nakata), huit premières européennes, deux premières internationales et une rafale de premières françaises. Sans oublier des cartes blanches à trois cinéastes parmi les plus iconoclastes : l'Anglais Ben Wheatley, au Canadien Guy Maddin et le Français Benoît Delépine

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sur les 23 longs métrages participant à la compétition internationale se distinguent 10 productions européennes avec en particulier La peau de Bax [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Alex van Warmerdam
fiche film
]
du Hollandais Alex Van Warmerdam (découvert en compétition à Locarno - lire la critique et l'interview). Sont aussi en lice deux comédies britanniques : Nina Forever de Ben et Chris Blaine et Moonwalkers [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d'Antoine Bardou-Jacquet.  

Ont également été sélectionnés le huis clos diabolique The Corpse of Anna Fritz [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de l'Espagnol Hector Hernandez Vicens, le cauchemar labyrinthique Baskin du Turc Can Evrenol, l'étonnante coproduction franco-belge Ni le ciel ni la terre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Français Clément Cogitore (lire la critique - dévoilé à la Semaine de la Critique cannoise) et trois films scandinaves : Klovn Forever [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Danois Mikkel Norgaard (première mondiale), Men & Chicken [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de son compatriote Anders Thomas Jensen et le docu-fiction The Visit, une rencontre extraterrestre [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Michael Madsen (coproduit par la Finlande et le Danemark). Une attractive compétition complétée par des titres venus de Corée du Sud, du Japon, des Etats-Unis et du Canada.

L'abondance de l'offre a entrainé cette année la naissance de trois nouvelles sections dont Nouveaux Talents et MondoVision. Au premier programme pointent la comédie fantastique L'élan [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 du Français Etienne Labroue (première mondiale), le délirant Aaaaaaaah! du Britannique Steve Oram (co-scénariste de Ben Wheatley) et le film d'animation Extraordinary Tales [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Espagnol Raoul Garcia. De son côté, Mondovision proposera notamment les films hongrois Mirage [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Szabolcs Hajdu et Free Fall [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de György Palfi, Sous-sols [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l'Autrichien Ulrich Seidl, le film expérimental britannique Chernozem de Judd Brucke, ainsi que les premières mondiales du drame surréaliste hollandais Cat & Mouse du duo Victor Nieuwenhuijs - Maartje Seyferth et de Little Cattle Towards Glow de Dennis Cooper et Zac Farley (avec Christophe Honoré comme producteur associé).

A signaler aussi Une jeunesse allemande [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Jean-Gabriel Périot et B-Movie: Lust & Sound in West-Berlin [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
au rayon des documentaires, un Focus Turkish Délires (incluant Seytan de Metin Erksan), une section "Les pépites de l'étrange", une Nuit de l'étrange, et une prolifique sélection de courts métrages, autant de déclinaisons d'un programme 2015 qui fera le miel des amateurs sur grand écran d'un monde différent des apparences.

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss