La Lune de Jupiter (2017)
120 battements par minute (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
A Ciambra (2017)
Happy End (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ZURICH 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Amateur Teens, réalité suspendue entre performances virtuelles et vie réelle

par 

- Le film du réalisateur suisse Niklaus Hilber, présenté en première mondiale au Festival du Film de Zurich, est un voyage inquiétant dans la tête d’adolescents ordinaires

Amateur Teens, réalité suspendue entre performances virtuelles et vie réelle

Niklaus Hilber présente son premier long-métrage Amateur Teens au Festival du Film de Zurich dans la section de la compétition "Gros plan sur la Suisse, l'Allemagne et l'Autriche". Le jeune réalisateur fribourgeois, formé dans la prestigieuse Tish School de New York, met en scène la vie d’un groupe d’adolescents en apparence normaux. Mais cette normalité se révèle peu à peu inquiétante, décadente et vicieuse. Sa caméra ne recule pas face à la perversion de la jeunesse, domptée par les réseaux sociaux et par la pornographie "bon marché", mais au contraire, elle l’affronte avec une violence fascinante.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Salim tombe amoureux de Sabrina grâce aux photos de son profil Facebook. Sa meilleure amie Milena snobe les garçons de son âge, préférant s’aventurer, inconsciemment, dans des relations ambiguës avec des hommes rencontrés sur la toile. Lara, la nouvelle, est victime d’intimidation et sa volonté de s’intégrer au groupe la portera sur un terrain glissant, plein d’embûches. Niklaus Hilber parle d’adolescents ordinaires à la recherche de reconnaissance et d’estime au sein de la "bande". Malgré une identité virtuelle qui les présente comme déterminés, sexuellement libérés et incroyablement cools, à l’intérieur d’eux-même, ils sont victimes de la vulnérabilité et du désarroi de leur 14 ans.

Amateur Teens est un film où la tension est palpable, constamment présente, malgré l’apparente tranquillité d’un monde où le bien-être économique semble protéger de tout danger. Ce sentiment de danger, d’angoisse irrationnelle se glisse dans chaque image, comme un ami-ennemi, qui suggèrerait sans jamais dire explicitement, où se trouve le "mal". La violence n’est jamais montrée directement, mais sous-entendue, laissant au spectateur le dur devoir de l’imaginer. Niklaus Hilber montre la monstruosité derrière une apparente normalité bourgeoise, le tragique revers de la médaille. Les adolescents de Amateur Teens sont extrêmement désorientés: par ces adultes qui bien souvent, ne parviennent pas à comprendre leur appel à l’aide, par ces réseaux sociaux qui les poussent à se montrer toujours plus parfaits et par cet accès illimité, grâce à internet, à la pornographie de plastique où l’acte sexuel n’est que mécanique et routine répétitive. Cette confusion paralysante déforme leur vision de la vie adulte, les poussant à croire qu’ils savent tout, alors qu’en réalité, ils ne savent rien. Les générations précédentes devaient se contenter du fantasme, alors qu’eux peuvent dangereusement avoir tout, tout de suite. Leur éducation sexuelle se fait par Youporn, sans aucune médiation, dans une sorte d’école préparatoire, déformée et décadente, où amour et sexualité-gymnastique se confondent. Cette génération est hyper-sexualisée à cause de ce rapport constant et pervers à la pornographie libre d’internet.

Amateur Teens met en scène les dangers de cette liberté apparente, qui devient peu à peu une prison. La recherche délirante d’expériences souvent extrêmes et de reconnaissances sociales coûte que coûte, se transforme à travers l’objectif de Niklaus Hilber en une tragédie, où la limite entre victimes et bourreaux, coupables et innocents est floutée. Le film, segmenté en chapitres, souligne le caractère tragique de l’histoire, en créant une tension qui pousse à nous interroger. Qu’arrivera-t-il au prochain épisode? Jusqu’où iront-ils?

Amateur Teens est produit par A Film Company et distribué par Look Now!.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes