La Fille inconnue (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
Baccalauréat (2016)
Ma vie de courgette (2016)
L'Ornithologue (2016)
L'Avenir (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Espagne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Alberto Morais termine son quatrième film, La madre

par 

- Le cinéaste aborde de nouveau le thème des enfants abandonnés, de ceux que personne ne protège. Le tournage s'est achevé il y a deux semaines, le film est en post-production

Alberto Morais termine son quatrième film, La madre
Alberto Morais sur le tournage de La Madre (© Olivo Films/Dolores Sáiz)

Alberto Morais (Valladolid, 1976) a conclu le 20 septembre le tournage de La madre [+lire aussi :
critique
fiche film
]
, une coproduction entre l'Espagne (Olivo Films) et la Roumanie (Fundatia Teatru Contemporan) interprétée par l'acteur débutant Javier Mendo ainsi que Nieve de Medina, Ovidiu Crisan, Alexandru Stanciu et Laila Marull – qui a déjà collaboré avec Morais sur Las olas [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
. Le projet faisait partie des 15 titres sélectionnés à L´Atelier de la Cinéfondation du dernier Festival de Cannes (où il a trouvé un distributeur pour le Portugal et la France en Paulo Branco)et il a reçu le soutien d'Eurimages, de l'ICAA sur lecture du projet et de l'IVAC (l'Institut du cinéma de Valence).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Comme dans Los chicos del puerto [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le film précédent de Morais, le décor de l'intrigue est la ville de Turia et ses environs (le port de Sagunto, Vinalesa, Borbotó, Foios et La Punta). Le montage du film est en cours à Madrid et s'achèvera à la fin novembre, après quoi la post-production se poursuivra en Roumanie, de manière à ce que le film soit prêt à être dévoilé en festival à partir de mars 2016.

La madre, dont le budget est deux fois plus important que celui de Los chicos del puerto mais reste moyen à bas, raconte les aventures de Miguel (un prénom fort récurrent dans les films de Morais), un adolescent de 14 ans dont la mère est instable et peu présente pour lui, mais qui ne veut pas retourner dans le centre d'accueil pour mineurs où les services sociaux veulent l'envoyer. Il trouve ainsi refuge chez un immigré roumain, ancien amant de sa mère, qui survit en faisant un tas de petits boulots et auprès de Maria, une patronne de bar qui va devenir pour lui une figure maternelle.

La madre, scénarisé par Morais lui-même (qui a aussi produit le film, comme à son habitude), Ignacio Gutiérrez-Solana et Verónica García (également productrice exécutive), représente selon cette dernière "un changement de style pour Alberto, car ici la caméra, tenu à l'épaule, ne quitte pas d'une semelle le personnage central et place à chaque instant au premier plan l'aspect émotionnel de la situation, dont la cartographie est le visage même du personnage".

(Traduit de l'espagnol)

Home Sweet Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs