La Colère d'un homme patient (2016)
Paris La Blanche (2016)
Félicité (2017)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
El bar (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FIFF 2015

email print share on facebook share on twitter share on google+

Samuel Collardey à nouveau couronné par le Festival de Namur

par 

- Retour en grâce au Festival du Film Francophone de Namur pour le réalisateur français, lauréat du Bayard d’or du meilleur film pour Tempête

Samuel Collardey à nouveau couronné par le Festival de Namur
L'équipe de Tempête avec ses prix, entouré de Vanessa Paradis et Olivier Gourmet

La 30ème édition du Festival International du Film Francophone de Namur s’est achevée vendredi dernier en couronnant Tempête [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Samuel Collardey. Ce prix vient confirmer la belle histoire qui se joue entre le festival et le réalisateur, lauréat du Bayard d’or du meilleur court métrage en 2005 avec Du soleil en hiver, ainsi que de deux prix (Prix spécial du jury et Prix de la meilleure première œuvre) en 2008 pour son premier long métrage, L’Apprenti [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, un docu-fiction naturaliste qui suivait l’année d’apprentissage, dans tous les sens du terme, d’un jeune garçon travaillant à la ferme. Une fois encore, Samuel Collardey transcende un dispositif particulier, consistant à faire rejouer leur propre vie à des comédiens amateurs. Ici, on retrouve Dominique Leborne, marin-pêcheur aux Sables d’Olonnes, qui suite à son divorce doit faire face à ses responsabilités de père, et envisager d’arrêter les voyages au long cours. Dominique Leborne, primé pour son interprétation lors du dernier Festival de Venise, a également reçu le Bayard d’or du meilleur comédien à Namur ce week-end.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les autres lauréats, on retiendra le Prix du jury remis au documentaire belge Our City de Maria Tarantino, ode à Bruxelles vue au travers du prisme de ses habitants, ainsi que la Mention spéciale attribuée par le jury à un autre film belge, Welcome Home [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, de Philippe de Pierpont. Le réalisateur français Philippe Claudel a reçu le Bayard d’or du meilleur scénario pour son film Une enfance [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, tandis qu’Aferim ! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Radu Jude
fiche film
]
de Radu Jude se voyait attribuer le Bayard d’or de la meilleure photographie. Le Bayard d’or de la meilleure comédienne a quant à lui été remis à Loubna Abidar pour Much Loved [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Nabil Ayouch

Le Bayard d’or de la meilleure première œuvre, remis par un jury composé de jeunes étudiants, a été décerné au film tunisien A peine j’ouvre les yeux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Leyla Bouzid
fiche film
]
de Leyla Bouzid, tandis que Ni le ciel, ni la terre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Clément Cogitore recevait le Prix Découverte. Enfin notons que la veille de la cérémonie officielle, deux premiers longs métrages belges étaient également mis à l’honneur : Keeper [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Guillaume Senez ­
fiche film
]
, de Guillaume Senez, lauréat du Prix de la critique, et Je me tue à le dire [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Xavier Seron
fiche film
]
, de Xavier Seron, lauréat du Prix Cinevox. 

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring