La Colère d'un homme patient (2016)
Orpheline (2016)
Félicité (2017)
Paris La Blanche (2016)
Waldstille (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Noces (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

GOYA 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

Truman rafle cinq Goya

par 

- Sans surprise, la 30ème édition des prix remis par l'Académie espagnol du cinéma a vu le triomphe du film de Cesc Gay

Truman rafle cinq Goya
(i-d) Le réalisateur Cesc Gay, la productrice Marta Esteban, l'acteur Ricardo Darín et le scénariste Tomás Aragay avec leurs Goyas, ce samedi soir

Après ses belles victoires aux Prix Forqué (lire l'article) et aux Feroz (lire l'article), Truman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Cesc Gay
fiche film
]
n'a pas déçu les attentes pour les Goyas, s'arrogeant cinq des prestigieux trophées qui ont été remis hier soir à Madrid, au cours d'une cérémonie présentée par le charismatique Dani Rovira. Pour son film sur les retrouvailles, l'amitié et la mort, Cesc Gay a reçu les Goya du meilleur réalisateur et du meilleur scénario (avec son co-scénariste Tomás Aragay), ses acteurs Ricardo Darín et Javier Camara ont été élus respectivement meilleur acteur et meilleur acteur dans un second rôle comme à San Sebastian (lire l'article) et la vétérane de la production Marta Esteban s'est vu remettre son premier Goya du meilleur film.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Un autre artiste est monté deux fois sur scène : le compositeur Lucas Vidal, distingué et pour la bande originale de Personne n'attend la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Isabel Coixet
fiche film
]
d'Isabel Coixet, et pour la chanson thème du blockbuster Palmeras en la nieve [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. L'épopée nordique de Coixet a également été récompensée pour sa production, ses costumes et ses maquillages et coiffures. Un autre film au féminin, La novia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Paula Ortiz
fiche film
]
, a gagné les prix du meilleur second rôle féminin (grâce à la prestation magnifique de Luisa Gavasa) et de la meilleure photographie (Migue Amoedo).

Daniel Guzman a réitéré le succès obtenu à Malaga (lire l'article) avec le titre autobiographique A cambio de nada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Daniel Guzmán
fiche film
]
, lauréat des prix du meilleur réalisateur débutant et du meilleur acteur-révélation (grâce à un Miguel Herran qui s'est montré très ému). Le prix de la meilleure actrice a comblé de joie la jeune Natalia de Molina, qui a doublé pour sa performance dans Techo y comida [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Juan Miguel del Castillo
fiche film
]
des stars comme Inma Cuesta, Penelope Cruz et Juliette Binoche.

Le Goya du meilleur film européen est venu s'ajouter à la collection de trophées de Mustang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Deniz Gamze Ergüven
fiche film
]
, et celui du meilleur film ibéroaméricain a récompensé la coproduction hispano-argentine El clan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
. Le thriller El desconocido [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dani de la Torre
fiche film
]
a recueilli deux Goyas techniques (montage et son) et Anacleto, agente secreto [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, injustement négligé pendant la phase des nominations, est reparti avec un seul prix pour ses effets spéciaux.

Palmarès complet des Goya 2016 du cinéma espagnol :

Meilleur film
Truman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Cesc Gay
fiche film
]
 - Cesc Gay

Meilleure réalisation
Cesc Gay – Truman

Meilleur réalisateur à son premier film
Daniel Guzmán - A cambio de nada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Daniel Guzmán
fiche film
]

Meilleur scénario original
Cesc Gay et Tomas Aragay - Truman

Meilleur scénario d'adaptation
Fernando León de Aranoa - Un día perfecto [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Fernando León de Aranoa
fiche film
]

Meilleur acteur dans un premier rôle
Ricardo Darín – Truman

Meilleure actrice dans un premier rôle
Natalia de Molina - Techo y comida [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Juan Miguel del Castillo
fiche film
]

Meilleur acteur dans un second rôle
Javier Camara – Truman

Meilleure actrice dans un second rôle
Luisa Gavasa - La novia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Paula Ortiz
fiche film
]
 

Meilleur acteur-révélation
Miguel Herrán - A cambio de nada

Meilleure actrice-révélation
Irene Escolar - Un otoño sin Berlín [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur film d'animation
Atrapa la bandera [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 - Enrique Gato

Meilleur documentaire
Sueños de sal - Alfredo Navarro

Meilleur film ibéroaméricain
El clan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 - Pablo Trapero (Argentine/Espagne)

Meilleur film européen
Mustang [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Deniz Gamze Ergüven
fiche film
]
 - Deniz Gamze Ergüven (France/Allemagne/Turquie)

Meilleure direction de la production
Andrés Santana et Marta Miró – Personne n'attend la nuit [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Isabel Coixet
fiche film
]

Meilleure photographie
Miguel Ángel Amoedo - La novia

Meilleur montage
Jorge Coira - El desconocido [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dani de la Torre
fiche film
]

Meilleurs décors
Antón Laguna - Palmeras en la nieve [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleurs costumes
Clara Bilbao – Personne n'attend la nuit

Meilleurs maquillages et coiffures
Pablo Perona, Paco Rodríguez H. et Sylvie Imbert - Personne n'attend la nuit

Meilleur son
David Machado, Jaime Fernández et Nacho Arenas - El desconocido

Meilleurs effets spéciaux
Lluís Castells et Lluis Rivera - Anacleto, agente secreto [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Meilleure musique originale
Lucas Vidal - Personne n'attend la nuit

Meilleure chanson originale
"
Palmeras en la nieve" - Lucas Vidal et Pablo Alborán, Palmeras en la nieve

Meilleur court-métrage
El corredor - José Luis Montesinos

Meilleur court-métrage d'animation
Alike - Daniel Martinez Lara et Rafael Cano Méndez

Meilleur court-métrage documentaire
Hijos de la Tierra - Álex O’Mill Tubau et Patxi Uriz Domezáin

Goya d'honneur
Mariano Ozores

(Traduit de l'espagnol)

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home