Corps et âme (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
The Square (2017)
Handia (2017)
La Belle et la meute (2017)
Valley of Shadows (2017)
Spoor (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BOX OFFICE France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Les comédies règnent dans les salles françaises

par 

- De Pattaya aux Tuche 2, les salles françaises font la part belle aux comédies nationales propulsées notamment par Gaumont et Pathé

Les comédies règnent dans les salles françaises
Pattaya de Franck Gastambide

Avec 4,08 millions d'entrées en quatre semaines, Les Tuche 2 - Le rêve américain [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Olivier Baroux (distribué par Pathé sur 623 copies) donne le ton au box-office d'un début d'année 2016 marqué par le grand appétit des exploitants et des spectateurs de l'Hexagone pour les comédies nationales. Un engouement également symbolisé par le démarrage à 935 000 entrées en première semaine enregistré par Pattaya [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de et avec Franck Gastambide (Gaumont sur 307 copies) qui torpille les frontières de l'humour "politiquement correct" en retraçant les mésaventures d'un duo de banlieue partant en vacances en Thaïlande.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Au-delà de ces deux films qui ne font pas dans la dentelle et qui divisent fortement la critique, les comédies nationales sont aussi représentées au box-office actuel par le "feel good movie" La Vache [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Mohamed Hamidi (596 000 entrées en deux semaines - Pathé sur 278 copies), par l'énergique et sympathique Joséphine s'arrondit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de et avec Marilou Berry (627 000 spectateurs en deux semaines - UGC Distribution) et par Amis publics [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Edouard Pluvieux (La Belle Company – 621 000 entrées en deux semaines).

Face à ces machines à rire tricolores et aux productions américaines les plus en vue (de Zootopie à Deadpool, en passant par The Revenant) qui monopolisent une grande partie des écrans, seuls quelques longs métrages réussissent à tirer leur épingle du jeu. Parmi eux, on peut citer Chocolat [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Roschdy Zem (1,68 million d'entrées en quatre semaines - Gaumont), Les innocentes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d'Anne Fontaine (qui a passé dimanche dernier le cap des 400 000 spectateurs en 19 jours d'exploitation - Mars Distribution), Heidi [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
du Suisse Alain Gsponer (440 000 entrées en deux semaines - StudioCanal) et au rayon des documentaires Les Saisons [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du duo Jacques Perrin - Jacques Cluzaud (842 000 entrées en quatre semaines - Pathé Distribution) et l'insubmersible Demain [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Cyril Dion et Mélanie Laurent (718 000 spectateurs en 12 semaines - Mars Distribution) qui vient d'ailleurs de remporter le César 2016 de sa catégorie. Et puisque l'on parle de César, il faut signaler que le vainqueur du trophée de meilleur film de l'année, Fatima [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Philippe Faucon
fiche film
]
de Philippe Faucon, ressort dans 105 salles (Pyramide Distribution).

Dans ce contexte globalement propice au rire, il sera intéressant d'analyser le démarrage de Saint Amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du duo grinçant Benoît Delépine et Gustave Kervern, découvert hors compétition à Berlin et lancé aujourd'hui par Le Pacte sur 366 écrans sur fond de clash sur Twitter entre le distributeur Jean Labadie et quelques représentants de la critique accusés de démolir "gratuitement" les films. À signaler aussi parmi les nouveautés du jour le galvanisant Belgica [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Artemio Benki, Sylvie Leray
interview : Felix Van Groeningen
fiche film
]
du Belge Felix Van Groeningen (primé au festival de Sundance - Pyramide dans 101 salles), la "romance pénitentiaire" Éperdument [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pierre Godeau (et son couple vedette Adèle Exarchopoulos - Guillaume Gallienne ; StudioCanal dans 186 salles) et la délirante production britannique Moonwalkers [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Français Antoine Bardou-Jacquet (Mars Distribution sur 50 écrans).

WTW Documentaries
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss