Brimstone (2016)
El bar (2017)
Sage Femme (2017)
Fixeur (2016)
The Giant (2016)
Fiore (2016)
Nocturama (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FILM Belgique

email print share on facebook share on twitter share on google+

Robinson Crusoe, naufragé sur une île pas si déserte

par 

- Robinson Crusoe, nouvelle production du studio belge d’animation nWave dirigé par Ben Stassen, débarque dans les salles belges avec de légitimes ambitions

Robinson Crusoe, naufragé sur une île pas si déserte

Rarement île déserte l’a été aussi peu… Suite à une monstrueuse tempête, Robinson Crusoe, jeune homme anglais un peu maladroit mais ingénieux, fait naufrage sur une île déserte. Ou plutôt, déserte d’humains, car c’est une vraie ménagerie qui vit sur cette île. Rapidement, Robinson est adopté par ces joyeux compagnons, à commencer par Max, un chatoyant perroquet qu’il renomme Mardi. Comme dans l’histoire originale, Robinson va devoir apprivoiser son environnement pour survivre. Mais ce que la légende ne dit pas, c’est qu’il va également devoir lutter contre une invasion de chats sauvages. Autre relecture historique, si le récit est également à la première personne, ce n’est pas la voix de Robinson que l’on entend, mais celle de Mardi. Robinson se trouve alors un allié en la personne de Mardi, qui comme lui, rêve de quitter l’île, pour découvrir le monde ! Un changement de point de vue ludique, où l’inconnu, ce n’est plus l’île, mais bien le naufragé. L’efficace 3D souligne intelligemment et sans surenchère les moments de tension du récit. Le réalisateur, Vincent Kesteloot, exploite de façon particulièrement spectaculaire la géographie de l’île faite de grottes et de cascades, de même que le système d’eau courante mis en place par Robinson, et fait de ces tuyaux, gouttières et anfractuosités diverses un véritable terrain de jeu pour les animaux, sorte de parc d’attraction naturel. Les glissades et autres cascades, notamment lors des courses-poursuites avec les chats sauvages, offrent au spectateur de véritables tours de montages russes. Ici, point d’ironie à la Dreamworks, ou de multiples niveaux de lecture comme chez Pixar. Robinson Crusoe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
propose une approche plus frontale, non dénuée d’humour, un divertissement familial directement adressé aux plus jeunes.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jusqu’ici, nWave, pionnier en matière d’animation 3D, avait créé ses propres héros (notamment Sammy la Tortue). Avec Robinson Crusoe, nWave s’empare d’un héros déjà connu, multipliant ainsi l’appel auprès du public, et son potentiel commercial. Robinson Crusoe s’inscrit dans un marché du long métrage d’animation devenu très compétitif en quelques années, où le nombre de sorties annuelles a quasiment doublé. Le film, sorti cette semaine en Belgique, et qui sort le 20 avril en France, est déjà sorti en Allemagne début février, où il rencontre un beau succès, puisqu’il a fait 600.000 entrées en 6 semaines ! Les ambitions de nWave et Ben Stassen n’ont pas de frontières, puisque le film sortira aux Etats-Unis sur une belle combinaison de 1500 salles en septembre prochain. Robinson Crusoe est une production 100% belge, fait rare pour un projet d’une telle envergure. Le film est distribué en Belgique par Belga Films sur une très grosse combinaison d’une cinquantaine de salles. Il devrait bénéficier des vacances scolaires, mais pourrait pâtir des récents évènements survenus en Belgique. Signe des temps, et d’une récente réticence vis-à-vis de la 3D, contrairement aux films précédents de nWave, Robinson Crusoe est projeté dans de nombreuses salles en version 2D. Dommage, tant la maitrise de la 3D est l’une des plus belles réussites du film.

Lire aussi

CASI HECHO Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Doc Spring