Glory (2016)
Park (2016)
Waves (2016)
Baccalauréat (2016)
María (y los demás) (2016)
United States of Love (2016)
Personal Shopper (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

CANNES 2016 Séance spéciale

email print share on facebook share on twitter share on google+

Chouf : "J'habite où le shoot s'achète"

par 

- CANNES 2016 : A travers une fiction romanesque, Karim Dridi dresse un constat réaliste d'un état d'urgence sociétal dans une cité gangrénée par le trafic de drogue

Chouf : "J'habite où le shoot s'achète"

"Ils nous guettent, ils nous tourmentent, ils nous abattent, ils nous tuent, ils nous insultent, ils veulent nos têtes". Litanie sur fond noir, puis entrée en matière sur fond du rap "Quartier maître" signé Casey avec des plans accélérés sur les très nombreux guetteurs de l'organisation du trafic de drogue au milieu d'une cité de Marseille. Avec Chouf [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, découvert en séance spéciale de la sélection officielle du 69e Festival de Cannes, et dernier volet de sa trilogie sur la cité phocéenne initiée avec Bye-Bye (1995) et poursuivie avec Khamsa [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2008), Karim Dridi se penche sur l'épicentre d'une réalité sociale locale qui résonne depuis quelques années dans les médias nationaux comme une succession de règlements de compte à la kalachnikov, n'en déplaise aux édiles marseillais qui crient en vain à la caricature. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Toujours très à l'aise avec les jeunes comédiens et suffisamment introduit dans les quartiers chauds pour pouvoir retracer le quotidien sans le dénaturer plus que ne l'exigent l'angle romanesque et  les ressorts de tragédie antique par lesquels il a choisi d'aborder le sujet, le réalisateur réussit à transmettre son message sur le déterminisme social de la cité-ghetto auquel il est très difficile d'échapper. Et c'est le cas de son personnage principal Sofiane (Sofian Khammes), étudiant en école de commerce à Lyon et de retour pour quelques jours dans sa famille et au coeur d'un quartier où son grand frère Slimane est mêlé au business du deal de haschisch. Faisant la tournée de ses copains d'enfance, désormais tous abonnés au turbin de la came, Sofiane (qui était aussi un délinquant chevronné dans sa jeunesse) est gentiment prié de ne pas poser de questions, de "ne pas trop rester là". Mais les armes, ces fusils mitrailleurs qu'on essaye pour rigoler dans les terrains-vagues avoisinants, vont bientôt faire parler la poudre et Slimane est assassiné. Culpabilisant de ne pas réagir alors que la rumeur évoque un suspect, un concurrent du trafic, Sofiane ne repart pas à Lyon et commence à harceler le "gang" de son frère dirigé par l'ancien taulard et massif Reda (Foued Nabba) pour que la vengeance soit accomplie. D'abord dissuadé, il finira par obtenir gain de cause mais s'apercevra bien vite que "quand on a commencé, on ne peut plus reculer"...

Faisant un portrait assez juste de cette jeunesse sauvage qui fait la loi mais qui est également prisonnière de sa cité-ghetto, et de familles qui se retrouvent parfois dépendantes des ressources de l'économie souterraine ou qui ont du mal à vanter les vertus du "droit chemin" dans un contexte de pauvreté avancée, Chouf (vendu par Doc & Film International) emprunte les passages classiques du genre avec sa paranoïa ambiante, ses règlement de comptes sur les hauteurs surplombant les calanques, ses livraisons de matos et sa logistique. Mais Karim Dridi porte un regard bienveillant sur ses personnages, centrant son propos davantage sur l'amitié et la solidarité des quartiers que sur la noirceur avec laquelle on dépeint parfois ces univers. Car si la tragédie à l'oeuvre est collective, elle est aussi individuelle puisque même le talent capable de dépasser les limites de son déterminisme social est inexorablement aspiré en arrière dans le vortex négatif de son milieu.

Lire aussi

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home