Thelma (2017)
Soleil battant (2017)
L'Usine de rien (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
Out (2017)
Corps et âme (2017)
Le Redoutable (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Il permesso de Claudio Amendola est dans la boîte

par 

- Le 2e film en tant que réalisateur de l'acteur romain réunit quatre vraies histoires de détenus. Avec Luca Argentero, Giacomo Ferrara, Valentina Bellè et Amendola lui-même

Il permesso de Claudio Amendola est dans la boîte
La troupe de Il permesso - Claudio Amendola, Valentina Bellè, Giacomo Ferrara et Luca Argentero

Après six semaines de travail entre Rome Roma, Pescara et Latina, le tournage de Il permesso [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le deuxième film en tant que réalisateur de l'acteur Claudio Amendola (après La mossa del pinguino [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), s'est achevé samedi. La troupe du film comprend Luca Argentero, Giacomo Ferrara, Valentina Bellè et Amendola, récemment encensé pour son rôle dans Suburra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Stefano Sollima
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Il permesso, produit par la société CBFilm de Claudio Bonivento et Federico Carniel, a été réalisé à partir d'un sujet de Giancarlo De Cataldo (le magistrat et auteur auquel on doit Romanzo criminale [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Michele Placido
fiche film
]
), qui en a co-signé le scénario avec Roberto Jannone et Claudio Amendola. Il raconte quatre vraies histoires de détenus (trois hommes et une femme, tous d'âges et d'extractions différentes) auxquels a été accordé un permis de sortie de 48 heures.

Ces quatre histoires, qui s'enchevêtrent entre elles, ont pour dénominateur commun la sincérité des sentiments positifs de leurs protagonistes. Luigi (Amendola), un homme de cinquante ans condamné pour un double-homicide qui est à présent fatigué et veut trouver la paix, va trouver la force d'agir dans son désir profond d'offrir à son fils une vie différente. Donato (Argentero), 35 ans, est un innocent qui attend la fin de sa peine pour découvrir le vrai coupable du crime dont il a été inculpé et va être amené, de rage, à vouloir se venger de ceux qui l'ont mis en prison et de l'éloignement de la femme qu'il aime. Rossana (Bellè), 25 ans, est une fille de diplomate en rebellion par rapport à la vie toute tracée à laquelle sa famille la destinait qui a fini arrêtée pour trafic de stupéfiants. Angelo (Ferrara), 25 ans lui aussi, est un jeune des quartiers incarcéré pour vol qui essaie d'étudier en prison pour se construire une nouvelle vie, mu par la volonté de reconquérir son ex.

La photographie du film a été confiée à Maurizio Calvesi (nominé cette année aux Nastri d’argento pour Non essere cattivo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Le confessioni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto Andò
fiche film
]
), les décors à Paki Meduri (lui aussi nominé aux Nastri pour deux films : Alaska [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Suburra), le montage à Roberto Siciliano.

(Traduit de l'italien)

ArteKino
Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss