Miséricorde (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Belle Dormant (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRIX Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Nastri d’Argento : 10 nominations pour Folles de joie, 9 pour Jeeg Robot

par 

- Les films de Virzì et Mainetti sont en tête pour la 70ème édition des Prix des journalistes de cinéma italiens. Suivent Suburra, Per amor vostro, Alaska et Perfetti sconosciuti

Nastri d’Argento : 10 nominations pour Folles de joie, 9 pour Jeeg Robot
Folles de joie de Paolo Virzì

Une confirmation retentissante et un nouveau venu bouleversant : voilà ce qui ressort de l'annonce des nominés pour la 70ème édition des Nastri d’Argento du SNGCI-Syndicat national des journalistes de cinéma italiens et de la position en tête de file de Lo chiamavano Jeeg Robot [+lire aussi :
bande-annonce
making of
film focus
interview : Gabriele Mainetti
fiche film
]
et La pazza gioia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Paolo Virzì
fiche film
]
, avec respectivement 9 et 10 nominations. Le premier a déjà triomphé aux David de Donatello (7 prix). Le deuxième vient d'être projeté à Cannes et totalise déjà 3 millions d'euros de recettes en Italie. Folles de joie de Paolo Virzì est notamment en lice pour les Nastri du meilleur film, du meilleur scénario et de la meilleure actrice (pour Valeria Bruni Tedeschi et Micaela Ramazzotti ensemble). Parmi les 9 catégories dans lesquelles concourt Lo chiamavano Jeeg Robot de Gabriele Mainetti, on peut citer meilleur réalisateur débutant, meilleur scénario, meilleurs premier rôle (Claudio Santamaria) et second rôle (Luca Marinelli) masculins.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ces deux favoris sont talonnés par Suburra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Stefano Sollima
fiche film
]
de Stefano Sollima (7 nominations, notamment pour les Nastri du meilleur film et des meilleurs acteurs principal et secondaire, grâce aux interprétations de Pierfrancesco Favino et Claudio Amendola) et Per amor vostro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Giuseppe M. Gaudino
fiche film
]
de Giuseppe Gaudino (6 nominations, notamment dans les catégories meilleur film et meilleure actrice pour Valeria Golino, déjà primée à la Mostra de Venise pour ce même rôle). Suivent, avec 5 citations chacun, Alaska [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Claudio Cupellini (en lice pour le prix du meilleur film) et l'autre film-phénomène de l'année, Perfetti sconosciuti [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Paolo Genovese, dont on sait déjà que la troupe dans son ensemble sera récompensée. La liste des cinq prétendants au Nastro du meilleur film est complétée par Le confessioni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto Andò
fiche film
]
de Roberto Andò.

Aux côtés de Gabriele Mainetti dans la catégorie meilleur réalisateur à son premier film, on trouve Ferdinando Cito Filomarino (Antonia [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Ferdinando Cito Filomarino
fiche film
]
), Carlo Lavagna (Arianna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlo Lavagna
fiche film
]
), Piero Messina (L’attesa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Piero Messina
fiche film
]
) et Giulio Ricciarelli (Il labirinto del silenzio [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Giulio Ricciarelli
fiche film
]
). Les cinq candidats au titre de meilleur comédie sont Dobbiamo parlare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Sergio Rubini, Io e lei [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Maria Sole Tognazzi, Natale col boss [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Volfango De Biasi, Perfetti sconosciuti et le film italien qui a ouvert l'année en battant des records historiques au box-office : Quo vado? [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
 de Gennaro Nunziante.

Les Nastri d'argento techniques ont été attribués hier au cinéma MAXXI de Rome lors de la fête organisée pour les 70 ans du prix. Les vainqueurs sont : Maurizio Calvesi pour la photographie de Non essere cattivo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Le confessioni, Paki Meduri pour les décors d'Alaska et Suburra, Catia Dottori pour les costumes de Folles de joie, Gianni Vezzosi pour le montage de Veloce come il vento [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Matteo Rovere
fiche film
]
(qui a aussi valu une nomination à son acteur principal, Stefano Accorsi) et Angelo Bonanni pour la prise de son de Non essere cattivo de Claudio Caligari, qui a aussi été proclamé Film de l'année. Un Nastro spécial a distingué Fiore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Claudio Giovannesi
fiche film
]
de Claudio Giovannesi.

La cérémonie de remise des Nastri d’Argento 2016 aura lieu le 2 juillet au Théâtre antique de Taormina.

Tous les nominés aux Nastri d’Argento 2016 :

Réalisateur du meilleur film
Roberto Andò - Le confessioni [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Roberto Andò
fiche film
]

Claudio Cupellini - Alaska [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Giuseppe Gaudino - Per amor vostro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Giuseppe M. Gaudino
fiche film
]

Stefano Sollima – Suburra [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Stefano Sollima
fiche film
]

Paolo Virzì – Folles de joie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Paolo Virzì
fiche film
]

Meilleur réalisateur débutant
Ferdinando Cito Filomarino – Antonia [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Ferdinando Cito Filomarino
fiche film
]

Carlo Lavagna – Arianna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlo Lavagna
fiche film
]

Gabriele Mainetti - Lo chiamavano Jeeg Robot [+lire aussi :
bande-annonce
making of
film focus
interview : Gabriele Mainetti
fiche film
]

Piero Messina - L’attesa [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Piero Messina
fiche film
]

Giulio Ricciarelli – Le Labyrinthe du silence [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
interview : Giulio Ricciarelli
fiche film
]

Meilleure comédie
Dobbiamo parlare [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Sergio Rubini
Io e lei [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
- Maria Sole Tognazzi
Natale col boss [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
- Volfango De Biasi
Perfetti sconosciuti [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
- Paolo Genovese
Quo Vado? [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
- Gennaro Nunziante

Meilleur sujet
Francesco Calogero - Seconda primavera [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Alberto Caviglia - Pecore in erba [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Alberto Caviglia
fiche film
]

Ivan Cotroneo, Francesca Marciano, Maria Sole Tognazzi - Io e lei
Francesco Ghiaccio, Marco D'Amore - Un posto sicuro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Adriano Valerio, Ezio Abbate - Banat, Il viaggio [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur scénario
Sergio Rubini, Carla Cavalluzzi, Diego De Silva - Dobbiamo parlare
Paolo Virzì, Francesca Archibugi – Folles de joie
Nicola Guaglianone, Menotti - Lo chiamavano Jeeg Robot
Filippo Bologna, Paolo Costella, Paolo Genovese, Paola Mammini, Rolando Ravello - Perfetti sconosciuti
Francesca Marciano, Stefano Mordini, Valia Santella – Périclès le noir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stefano Mordini
fiche film
]

Meilleur producteur
Marco Belardi de Lotus Film pour Folles de joie (Rai Cinema) et Perfetti sconosciuti (Medusa Film)
Fabrizio Donvito, Benedetto Habib et Marco Cohen pour Alaska
Nicola Giuliano, Francesca Cima et Carlotta Calori d'Indigo Film avec Andrea Occhipinti (Lucky Red) pour Io e lei
Gabriele Mainetti pour Lo chiamavano Jeeg Robot
Pietro Valsecchi (Taodue) pour Quo Vado?, Chiamatemi Francesco [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
et Non essere cattivo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur acteur
Stefano Accorsi - Veloce come il vento [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Matteo Rovere
fiche film
]

Pierfrancesco Favino – Suburra
Elio Germano – Alaska
Claudio Santamaria - Lo chiamavano Jeeg Robot
Riccardo Scamarcio - La prima luce [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Vincenzo Marra
fiche film
]
e Périclès le noir

Meilleure actrice
Valeria Bruni Tedeschi et Micaela Ramazzotti - Folles de joie
Paola Cortellesi - Gli ultimi saranno gli ultimi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]

Sabrina Ferilli - Io e lei
Valeria Golino - Per amor vostro
Monica Guerritore - La bella gente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleur acteur dans un second rôle
Claudio Amendola – Suburra
Fabrizio Bentivoglio - Gli ultimi saranno gli ultimi, Forever Young [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et Dobbiamo parlare
Peppino Di Capri - Natale col boss
Adriano Giannini et Massimiliano Gallo - Per amor vostro
Luca Marinelli - Lo chiamavano Jeeg Robot

Meilleure actrice dans un second rôle
Sonia Bergamasco - Quo Vado?
Valentina Carnelutti - Folles de joie et Arianna
Piera degli Esposti – Assolo [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]

Greta Scarano – Suburra
Milena Vukotic - La macchinazione [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]

Meilleure bande originale
Michele Braga et Gabriele Mainetti - Lo chiamavano Jeeg Robot
Pasquale Catalano – Alaska
Carlo Crivelli - Sangue del mio sangue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Marco Bellocchio
fiche film
]

Epsilon Indi - Per amor vostro
Carlo Virzì - Folles de joie

Meilleure chanson originale
"A cuor leggero", composée et interprétée par Riccardo Sinigallia - Non essere cattivo
"E tu dimane", composée par Alessandro Siani, interprétée par Antonio Rocco - Troppo napoletano [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]

"La prima Repubblica" de Luca Medici - Quo vado?
"Perfetti sconosciuti" de Fiorella Mannoia, Bungaro et Cesare Chiodo - Perfetti sconosciuti
"Torta di noi", composée et interprétée par Niccolò Contessa - La felicità è un sistema complesso [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gianni Zanasi
interview : Valerio Mastandrea
fiche film
]

(Traduit de l'italien)

courgette oscar shortlist
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250