Glory (2016)
The Party (2017)
Que Dios nos perdone (2016)
L'autre côté de l'espoir (2017)
Sage Femme (2017)
Une vie (2016)
Out (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BRUSSELS FILM FESTIVAL 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

L’Outsider, pas si extérieur

par 

- Christophe Barratier retrace l’ascension et la chute fulgurantes de Jérôme Kerviel, l’outsider au cœur du plus gros scandale de la finance mondiale

L’Outsider, pas si extérieur
Arthur Dupont dans L’Outsider

Jérôme est un jeune provincial qui rêve de la ville lumière et du monde de la finance qui lui ouvre timidement les bras. Fraichement engagé à la Société Générale, il fait corps avec l’esprit de groupe prôné par le big boss, sorte de gourou dont certains voient l’aura quand d’autres voient les grosses ficelles qu’il manipule. Jérôme est séduit par le grand chef, et impressionné par les tours qui grattent le ciel de la Défense, et les traders de la "salle" aussi vantards qu’euphoriques. Il est là son graal, dans la salle des marchés. Rapidement, il creuse son trou, jusqu’à surpasser les meilleurs, et à atteindre des niveaux stratosphériques de profit.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jérôme Kerviel est un outsider, car ses motifs semblent substantiellement éloignés de ceux de ses congénères. Malgré des gains colossaux, il ne semble faire preuve d’aucune appétence pour l’enrichissement personnel, acceptant des bonus dérisoires au vu des montants qu’il rapporte à la banque. Pourtant Kerviel est au cœur du système, il en exploite les moindres rouages, ceux qui lui ont été enseignés ou renseignés par les cadres de la banque, à commencer par son mentor. D’ailleurs avant de s’appeler L’Outsider [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, le film de Christophe Barratier, projeté au 14e Brussels Film Festival, s’appelait L’Esprit d’Equipe. Kerviel est plongé au cœur d’un engrenage fonctionnant en vase clos, un espace plein d’hommes (littéralement, les femmes sont quasiment absentes du plateau) pourtant déshumanisé, plus rien n’a de sens que les chiffres qui défilent à tout vitesse, et dans tous les sens sur les multiples écrans noirs des traders fous. Barratier décrit le plateau des traders comme un terrain de sport (on y joue d’ailleurs au ballon entre hommes), où chaque journée de trading est un nouveau match, commenté en direct par les traders, où chaque collègue est potentiellement un supporter, ou un adversaire d’ailleurs, où le culte de la performance est au cœur des relations qui unissent ces hommes. Si nombre d’entre eux sont prêts à beaucoup pour gagner les enchères, suivre la voie, épater la galerie, certains s’avèrent prêt à tout, à la fois galvanisés et anesthésiés par l’addiction mortifère induite par la spéculation. Kerviel n’a plus de limites. Sous yeux mi-clos de ses supérieurs et ses collègues de plateaux, il explose les plafonds.

Si l’on ne ressort pas forcément du film plus avancé sur les tenants et les aboutissants de la façon dont un homme a pu faire gagner ni vu, ni connu en un an 1,5 milliard à une banque, puis lui en faire perdre 4,9 en un mois, la trajectoire de Kerviel elle devient beaucoup plus lisible. Livrant le récit classique d’une ascension fulgurante et d’une chute qui ne l’est pas moins, surfant sur les codes esthétiques du thriller et du drame psychologique (soulignés par la partition classique mais efficace composée par Philippe Rombi), Christophe Barratier se garde bien d’assommer le spectateur d’explications techniques vraisemblablement incompréhensibles, pour suivre et illustrer au plus près la dérive psychologique du jeune trader. 

Ecrit par Christophe Barratier et Laurent Turner, L’Outsider est inspiré de L’Engrenage, le livre publié par Kerviel en 2010. C’est Arthur Dupont qui prête sa fougueuse ingénuité à Kerviel, épaulé par François-Xavier Demaison, tout en cynisme viril, et encadré par une troupe de jeunes loups plus vrais que nature. Le film est produit par Galatée Films, en coproduction avec France 2 Cinéma, Logline Studios, Mizar Films, Gecko Films et Outsider Films. Il est vendu à l’international et distribué en France par Le Pacte, où il sort le 22 juin, comme d’ailleurs en Belgique, où il est distribué par Athena Films.

Lire aussi

Gijon_Home
Odessa site
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss