Sieranevada (2016)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Eté 93 (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Young Lady (2016)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BRUSSELS FILM FESTIVAL 2016 Web Report

email print share on facebook share on twitter share on google+

Burn Burn Burn : une vraie leçon de vie, d’amour et d’amitié

par 

- La réalisatrice britannique Chanya Button signe un premier film barré et bouleversant. Exceptionnel

Burn Burn Burn : une vraie leçon de vie, d’amour et d’amitié
Laura Carmichael dans Burn Burn Burn

Dan, Alex et Steph sont trois amis inséparables, jusqu’au jour où Dan décède des suites d’un cancer sans jamais avoir mentionné sa maladie à ses plus grandes amies. Mais, et c’est le ressort dramatique qui donne au film son dispositif de mise en scène particulier, Dan leur laisse un testament vidéo qui va entrainer les jeunes filles dans un road trip à travers l’Angleterre afin de découvrir les quatre endroits qui ont marqué la vie du jeune homme et où il veut laisser une partie de ses cendres. Pour chaque lieu, elles auront une vidéo de Dan à regarder, comme si Dan faisait encore partie du voyage. Ces vidéos sont des traces des quelques mois qui ont précédé la mort de Dan, des émotions qui l’ont traversé : l’inconscience, la tristesse, la rancœur, la haine et la fatalité. On va y découvrir un garçon extraverti et plein de vie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce road trip mènera les jeunes filles dans une réelle aventure comique et humaine remplie de personnages et de situations complètement extravagants. Mais Dan veut les obliger à effectuer un voyage initiatique afin de remettre en question leur vie et de régler leurs problèmes, pour qu’elles puissent enfin se libérer et vivre. Les critiques de Dan sur la vie de ses amies et leur incapacité à être réellement heureuses font écho aux évènements qui bouleversent la vie personnelle des jeunes filles, donnant une dimension mystique aux propos de Dan. Ces critiques sont parfois très violentes, comme si Dan avait besoin de cracher cette haine, comme s’il leur en voulait de ne pas se rendre compte qu’il est malade et qu’il leur ment. Finalement, le fait de faire ces différentes vidéos sera comme un voyage initiatique pour lui aussi, où petit à petit la rancœur se transforme en amour et bienveillance pour ceux qui restent. On ne peut qu’être bouleversé par ce jeune homme qui nous transmet toute sa joie et son envie de vivre.

Chanya Button a mis la barre très haute avec Burn Burn Burn, une première réalisation particulièrement réussie, qui nous donne une réelle leçon de vie, d’amour et d’amitié. La cinéaste a su relever, avec finesse et humour, un énorme défi : nous faire rire avec la maladie et la mort. À voir absolument !

Gijon_Home
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss