Sieranevada (2016)
The Party (2017)
Eté 93 (2017)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LOCARNO 2016 Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Locarno sélectionne deux premiers films par des réalisatrices italiennes

par 

- L’amatore de Maria Mauti et La natura delle cose, de Laura Viezzoli, ont été invités hors-compétition. Également au programme : 3 coproductions italiennes

Locarno sélectionne deux premiers films par des réalisatrices italiennes
L'amatore de Maria Mauti

On note cette année l’absence de titres 100% italiens en lice pour les Léopards du Festival de Locarno (3-13 août 2016), mais la péninsule est bien représentée hors-compétition, par deux réalisatrices novices dans le long-métrage : Maria Mauti, avec L’amatore [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, et Laura Viezzoli, avec La natura delle cose [+lire aussi :
critique
fiche film
]
.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

L’amatore est un documentaire sur la figure de Piero Portaluppi, un des plus grands architectes italiens du XXème siècle (on lui doit notamment la Villa Necchi Campiglio, au coeurs de Milan, où Luca Guadagninoa tourné Amore [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Luca Guadagnino - réalisat…
fiche film
]
), un homme ambigu et complexe, aux talents éclectiques mais avec aussi ses manies, dont la vie a traversé la période fasciste et l’Histoire de l’architecture du siècle dernier. Le film a été produit par MP1
 et ses ventes internationales sont gérées par NEXO Digital.

La natura delle cose se présente en revanche comme une immersion émotionnelle et philosophique dans ce moment précieux de l’existence qu’est sa fin, en compagnie d’un patient atteint de la maladie de Charcot qui se trouve entièrement paralysé à l’exception des yeux et explore, comme un astronaute en mission, les limites de l’humain en s’interrogeant et en interrogeant le spectateur avec la passion de quelqu’un qui aime la vie mais sait qu’il va bientôt la quitter. Ce titre a été produit par Ladoc et financé partiellement par crowdfunding. Ses ventes internationales sont assurées par Wide House.

L’Italie sera également représentée par trois coproductions, à commencer par Mister Universo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Tizza Covi et Rainer Frimmel (La pivellina [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), avec Tairo Caroli, Wendy Weber, Arthur Robin et Lilly Robin, une coproduction de Vento Film avec l’Autriche dont les ventes ont été confiées à Be For Films et qui concourra en compétition internationale. Dans la section Cinéastes du présent, on trouve la coproduction italo-suisse (d’Amka Films avec la société Tempesta de Carlo Cresto-Dina) Il nido [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Klaudia Reynicke, avec Ondina Quadri (remarquée l’année dernière aux Venice Days dans Arianna [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Carlo Lavagna
fiche film
]
), Fabrizio Rongione, Diego Ribon et Sonia Gessner, ainsi que The Challenge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Yuri Ancarani (Italie/France/Suisse), un titre produit par La Bête en coproduction avec Ring Film et Atopic (ventes internationales : Slingshot Films).

Deux courts-métrages complètent la délégation transalpine : Festa de Franco Piavoli (hors-compétition) et Valparaiso de Carlo Sironi (Léopards de demain). L’Italie participera aussi au pré-festival avec la projection, le 31 juillet, de Lo chiamavano Trinità d’Enzo Barboni (1970), en souvenir de l’acteur culte Bud Spencer, disparu le 27 juin dernier. 

(Traduit de l'italien)

Emilia Romagna_site FR
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss