American Honey (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
L'Ornithologue (2016)
Ma vie de courgette (2016)
Toni Erdmann (2016)
La Fille inconnue (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

MONTRÉAL 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Festival des films du monde de Montréal : un melting-pot culturel, grâce au cinéma

par 

- Parmi les films sélectionnés en compétition internationale : La Peau de l'ours de Marco Segato, Everybody Happy de Nic Balthazar et La Mère d'Alberto Morais

Le Festival des films du monde de Montréal : un melting-pot culturel, grâce au cinéma
La pelle dell’orso de Marco Segato

La 40e édition du Festival des films du monde de Montréal (25 août-5 septembre) s’ouvrira sur la projection de la nouvelle œuvre d'André Forcier, qui était membre du jury en 2006 et qui a concouru de nombreuses fois au festival. Son film, Embrasse-moi comme tu m'aimes, se passe dans les années 40 à Montréal et aborde le problème délicat de la sexualité d'une jeune paraplégique et de son frère qui tente de la rejeter.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

En compétition internationale, l'Europe de l'Est sera représentée par les films tchèques Tiger Theory [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Radek Bajgar et La Constitution [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Rajko Grlić
fiche film
]
 de Rajko Grlic, ainsi que par L'Été est fini, du Roumain Radu Potcoavã, et Blanc de titane, du Polonais Piotr Smigasiewicz. La France est présente aussi, avec Toril [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Teyssier
fiche film
]
 de Laurent Teyssier et Le Paon de nuit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Dai Sikie, coproduit avec la Chine. Il faut également mentionner les coproductions belgo-néerlandaises  Everybody Happy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Nic Balthazar et La Mégère, ainsi que Maison sans toit de Soleen Yusef (Allemagne/Qatar). Banjul de Dani KouyatéLa peau de l'ours [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
 de Marco Segato et Swaying Waterlily, de Seren Yüce, défendront respectivement les couleurs de la Suède, l'Italie et la Turquie. De son côté, l'Espagne a trois coproductions dans la course :  La 4° compania d'Amir Cervera et de Mitzi Vanessa Arreola (coproduit avec le Mexique), Miettes de pain de Manane Rodriguez (coproduit avec l'Uruguay) et La Mère [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 d'Alberto Morais (avec la France).

Conformément à l'objectif du Festival qui est « d'encourager la convergence des différentes cultures et la connaissance réciproque entre les nations », on trouve parmi les premiers longs-métrages en compétition Deux euros de l'heure [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d'Andrea Ambrosio, dont les personnages sont deux femmes, l'une italienne, l’autre vénézuélienne, qui ont en commun leur travail illégal pour un couturier, en Italie du Sud. Le thème de l'émigration est également présent dans le titre polonais Nouveau monde [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d’Elżbieta Benkowska et Łukasz Ostalskie Michał Wawrzecki, sur le parcours de trois jeunes venus de Biélorussie, d'Ukraine et d'Afghanistan, pour qui la Pologne devient une sorte de « nouveau monde ».  Le public québécois pourra aussi découvrir le titre italien L'habitude de la beauté [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Mirko Pincelli
fiche film
]
de Mirko Pincelli, le film turc sur les relations familiales Dîner de décision [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Görkem Yeltan, ainsi que Poussière de Gözde Kural, le film français À tous les vents du ciel [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Christophe Lioud, le titre belge Au-delà des nuages [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Cecilia Verheyden, la coproduction franco-belge Comment j'ai rencontré mon père de Maxime Motte, le récit serbe Prénom : Dobrica, Nom : Inconnu, de Srdja Penezic, et deux films qui représentent l’Allemagne : Longing For a Kiss de Julia Ziesche et Écho de Dren Zerka (coproduit avec le Kosovo).

Le jury de la compétition internationale, qui comprend également des courts-métrages, se compose de professionnels venant de différents domaines de l'industrie de l'audiovisuel, notamment le scénariste et réalisateur russe Sergei Bodrov, le producteur canadien Claude Gagnon et le Serbe Goran Markovic, qui travaille pour le cinéma, la télévision et le théâtre.

(Traduit de l'italien)

CNC conférence 6 decembre
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs