Glory (2016)
Waves (2016)
María (y los demás) (2016)
Baccalauréat (2016)
United States of Love (2016)
Personal Shopper (2016)
Zoology (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Pologne

email print share on facebook share on twitter share on google+

Six jours de cinéma polonais à Gdynia

par 

- La 41ème édition du Festival de Cinéma Polonais se déroule du 19 au 24 septembre et 16 films sont en lice pour Les Lions d’or

Six jours de cinéma polonais à Gdynia
United States of Love de Tomasz Wasilewski

Les Lions d’or, tel est le trophée qui récompensera le duo réalisateur -- producteur du meilleur long métrage de la 41ème édition du Festival de Cinéma Polonais de Gdynia (du 19 au 24 septembre 2016). 16 titres sont à l'affiche cette année de la compétition officielle, dont une majorité signée par de jeunes réalisateurs, dont certains en sont en parfois à leurs premiers longs. Ces jeunes cinéastes, la génération des années 80 (Tomasz Wasilewski, Jakub Czekaj, Michal Marczak) ne sont plus des inconnus, bien au contraire. Ainsi, Tomasz Wasilewski arrive à Gdynia avec United States of Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Tomasz Wasilewski
fiche film
]
qui a remporté un Ours d’argent à Berlin. Remarqué à Venise avec Baby Bump [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Kuba Czekaj
fiche film
]
, Jakub Czekaj dévoilera à Gdynia son nouveau film : The Erlprince. Quant à Michal Marczak qui avait percé avec le fameux Fuck for Forest [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
(meilleur documentaire du festival de Varsovie 2012) débarque avec All These Sleepless Nights [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(prix de la mise en scène en janvier dernier au Sundance, dans la section World Cinema - Documentary). 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Michal Oleszczyk, le directeur du festival de Gdynia, souligne une autre particularité de cette compétition : "Ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est que cette compétition fait clairement la preuve de l'intérêt des réalisateurs pour les questions de l’Histoire et de l’identité polonaises. Quand on examine la liste des films en compétition, on voit que l’on pourrait créer une sorte du récit chronologique de l'histoire de la Pologne de XXème siècle."

Et de fait, les nouveaux films de deux réalisateurs reconnus (Hatred [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Wojciech Smarzowski et The Happiness of the World de Michal Rosa) montrent la réalité de 1939, dans deux régions très différentes : à Volhynie (aujourd’hui en Ukraine, à l’Est de la Pologne à l’époque) et en Silésie. Dans Blindness, Ryszard Bugajski, l'un des cinéastes les plus connus pour mettre en lumière les mécanismes de l’opression communiste (Interrogation, 1982), revient sur l’époque staliniste. Et les années 70 et 80 constituent la toile de fond des histoires racontées dans I'm a Killer de Maciej Pieprzyca et The Last Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jan P. Matuszynski (qui a valu à Andrzej Seweryn le prix du meilleur acteur à Locarno). Enfin, United States of Love de Wasilewski est un portrait des femmes à l’époque de la transformation et de passage du communisme à la démocratie. 

A noter également, parmi les titres les plus attendus, des oeuvres de jeunes réalisateurs comme Kamper [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Lukasz Grzegorzek, Playground [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bartosz M. Kowalski
fiche film
]
de Bartosz M. Kowalski et Waves [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Grzegorz Zariczny
fiche film
]
de Grzegorz Zariczny.

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home