The Square (2017)
Euthanizer (2017)
Meda or the Not So Bright Side of Things (2017)
Western (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
Petit Paysan (2017)
En attendant les hirondelles (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS Suède

email print share on facebook share on twitter share on google+

L’Institut suédois du cinéma aide deux fictions et trois documentaires

par 

- Il va notamment financer la production de War de Goran Kapetanovic et de Para Knas, un premier long-métrage par Nikeisha Andersson

L’Institut suédois du cinéma aide deux fictions et trois documentaires
Le réalisateur Goran Kapetanovic

L’Institut suédois du cinéma a décidé de financer la production de War de Goran Kapetanovic et de Para Knas de Nikeisha Andersson, tous deux destinés au jeune public, ainsi que de trois documentaires.

War, scénarisé par Jannik Tai Mosholt, raconte l’histoire de Malte, 11 ans, qui emménage avec sa mère dans une nouvelle région où fait rage un conflit entre deux groupes d’enfants. Fin stratège, il y voit l’occasion de pouvoir s’imposer… mais tout dégénère. Le film est produit par Per Janérus pour CB Sverige. Il a reçu de l’Institut la somme de 793 000 euros.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Para Knas, qui sera le premier long-métrage de Nikeisha Andersson, a obtenu 423 000 euros. Ce titre, produit par Ulf Synnerholm et Malini Ahlberg pour Filmlance International, scénarisé par la réalisatrice et Ahlberg, racontera l’histoire de Sara et Amida, deux amies qui vivent dans la banlieue de Stockholm et refusent de se retrouver sans le sou. Un soir, elles ont l’idée de se lancer à l’aventure en faisant une balade de nuit dans le centre-ville avec des vêtements volés, une bouteille de vin et la compagnie d’un gentil Suédois. Dès lors, tout ce qui leur paraissait ennuyeux change.

Le documentaire The Second Jerusalem, de PeÅ Holmquist et Suzanne Khardalian, montrera la Jérusalem chaotique d’aujourd’hui, 50 ans après la création d’Israël, à travers les personnages de Khaled et d’autres Palestiniens qui ont dû petit à petit quitter leurs foyers pour des tunnels et des parcs archéologiques, de Ziad, un avocat qui a de moins en moins de clients, et d’Arieh et d’autres colons israéliens, qui emménagent en ville.

Dans The Pearl of Africa, produit par André Vallström pour Story4change,  Jonny von Wallström va suivre les pas de Cleo, une activiste transgenre ougandaise qui se bat pour le droit d’aimer mais doit fuir le pays avec son petit-ami, après qu’ils aient été exposés dans les médias.

Le troisième documentaire que l’Institut va épauler est Lida d’Anna Eborn (lire l’article).

(Traduit de l'anglais)

Bosphorus
Unwanted_Square_Cineuropa_01
Les Arcs call
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss