American Honey (2016)
Baccalauréat (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
Ma vie de courgette (2016)
L'Ornithologue (2016)
La Fille inconnue (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

VARSOVIE 2016 Compétition

email print share on facebook share on twitter share on google+

Clair Obscur : l’histoire de femmes piégées dans des relations dépourvues d’amour

par 

- La réalisatrice turque Yesim Ustaoglu revient avec une nouvelle représentation pertinente du conflit intérieur auquel les femmes d’aujourd’hui sont confrontées

Clair Obscur : l’histoire de femmes piégées dans des relations dépourvues d’amour

Clair Obscur [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
est une nouvelle représentation puissante, pertinente et universelle des conflits intérieurs auxquels les femmes d’aujourd’hui sont confrontées, réalisée par la scénariste et réalisatrice récompensée Yesim Ustaoglu (Journey to the Sun, Araf, Quelque part entre deux [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Le film a été présenté à la section Compétition Internationale de la 32e édition du Festival du film de Varsovie.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Situé sur la côte méditerranéenne turque, le film suit deux protagonistes évoluant dans des environnements opposés : Chenaz (Funda Eryigit) est une femme libérale et une psychiatre qui a réussi, elle se sent piégée dans une relation qui semble enviable de l’extérieur, mais qui ne lui permet pas de s’épanouir émotionnellement. Elmas (Ecem Uzun), en revanche, est une jeune fille qui se sent abandonnée par sa famille qui l’a contrainte à accepter un mariage arrangé, soumettant ainsi sa personnalité aux règles de la religion et de la tradition.

Ces histoires parallèles sont réalisées à merveille et s’entrecoupent. Elles déterminent les caractères très différents des protagonistes qui se battent pour pouvoir mettre fin à ces relations étouffantes et sans amour et privilégier leurs propres désirs sur les attentes sociales et les exigences de leurs partenaires. Les deux femmes se rencontrent à l’hôpital. Chenaz aide Elmas à surmonter une expérience traumatisante en l’encourageant à suivre un processus douloureux qui consiste à se confronter à ses peurs en envisageant les choses sous une autre perspective, ce que Chenaz a elle-même du mal à faire. La scène où Elmas peine à imaginer une conversation avec sa mère, incroyablement interprétée par Uzun et remarquablement filmée par une caméra panoramique, est particulièrement puissante.

Ustaoglu utilise brillamment le milieu naturel de la côte méditerranéenne pour refléter l’état d’esprit des deux femmes, capturé par le style cinématographique envoûtant de Michael Hammon, avec qui la réalisatrice avait déjà travaillé pour Araf, Quelque part entre deux. La mer agitée et les tempêtes envahissent l’espace, encourageant les femmes à prendre le contrôle d’elles-mêmes. La sexualité féminine est au centre de cette histoire sombre et poétique. Alors que pour Elmas, le sexe est un moment qui se subit pour avoir des enfants, Chenaz se sent coincée dans une vie sexuelle destinée à répondre aux désirs égocentriques et de contrôle de son partenaire. Ces thèmes sensibles auxquels s’attaque le film ne concernent pas que les femmes turques, mais bien toutes femmes du monde : ce que les femmes attendent d’une relation et la nécessité d’arrêter de s’excuser pour en attendre davantage de la vie lorsqu’elles se sentent négligées, utilisées, abusées.

Clair Obscur est coproduit par Ustaoglu Production (Turquie), Slot Machine (France), Unafilm (Allemagne) et Aeroplan Film (Pologne). Les ventes internationales sont assurées par Beta Cinema.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

CNC conférence 6 decembre
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs