American Honey (2016)
Il più grande sogno (2016)
King of the Belgians (2016)
L'Ornithologue (2016)
Ma vie de courgette (2016)
Toni Erdmann (2016)
La Fille inconnue (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

VARSOVIE 2016 Prix

email print share on facebook share on twitter share on google+

Malaria, Heartstone, Toril et les autres gagnants de Varsovie

par 

- La 32e édition de l’événement polonais s’est achevée ce week-end. Parmi les gagnants, la Pologne et l’Europe sont bien représentée

Malaria, Heartstone, Toril et les autres gagnants de Varsovie
Les gagnants du 32e Festival de Varsovie (© WFF)

La 32e édition du Festival de Varsovie s’est achevée ce week-end. Les gagnants ont été annoncés lors d’une cérémonie qui s’est tenue samedi (15 octobre) au cinéma Multikino. Le Grand Prix de Varsovie est allé au titre iranien Malaria [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
by Parviz Shahbazi. Sur les 20 prix décernés, 17 ont récompensé des (co)productions européennes, et la Pologne n’a pas été oubliée. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

Le jury se composait de Ralitza Petrova (Bulgarie), Maria Sadowska (Pologne), Bence Fliegauf (Hongrie), Mehmet Can Mertoğlu (Turquie) et Rodrigo Plá (Mexique). Le film islandais Heartstone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Guðmundur Arnar Guðmundsson
fiche film
]
de Guðmundur Arnar Guðmundsson, un récit sensible et naturaliste sur les premiers émois sexuels, a raflé non seulement le prix de la meilleure réalisation et une mention spéciale (pour son acteur, Baldur Einarson), mais aussi le Prix du jury oecuménique. En recevant le prix au nom d’Einarson, le réalisateur a confirmé que le jeune comédien avait “repoussé ses limites tout au long du tournage”. “C’est un travail difficile pour un garçon de 13 ans, a-t-il ajouté, mais il s’est montré très déterminé et il a fait du très bon boulot”.

Le prix du meilleur premier ou deuxième film, décerné par un jury qui comprenait Iza Igel (Pologne), Julia Sinkevych (Ukraine) et Reza Dormishian (Iran), a récompensé le thriller rural Toril [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Teyssier
fiche film
]
, du Français Laurent Teyssier, dont le héros est un jeune de 20 ans qui se met à faire pousser du cannabis pour joindre les deux bouts. Des mentions spéciales ont été accordées au premier long-métrage polonais Playground [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bartosz M. Kowalski
fiche film
]
de Bartosz M Kowalski, qui a fait son avant-première à San Sebastian le mois dernier, ainsi qu’au titre croate Quit Staring at My Plate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Hana Jušić
fiche film
]
de Hana Jušić, qui réinterprète le récit d’apprentissage sur le ton de l’humour noir et révèle un talent intrigant à suivre à l’avenir. 

Un autre film polonais a été récompensé : Communion [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, d’Anna Zamecka, a été élu meilleur documentaire par un jury composé de Pietra Brettkelly (Nouvelle-Zélande), Wojciech Kasperski (Pologne) et Žiga Virc (Slovénie). La réalisatrice, lauréate pour ce film du Grand Prix de la Semaine de la critique du 69e Festival de Locarno, a dédié son prix à toutes les femmes de Pologne. “Ces deux dernières semaines, (elles) ont dû se battre pour un droit fondamental élémentaire, a dit Zamecka. Nous gagnerons cette bataille”. 

Pour la toute première fois, il y a eu un prix pour le meilleur film des “Warsaw Screenings” du marché CentEast. Il a été décerné le soir du gala de clôture, dimanche 16 octobre. Parmi les 12 nouveaux titres polonais sélectionnés, les professionnels du monde entier présents au marché ont choisi The Last Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Jan P Matuszyński (Aurum Film), qui recevra en conséquence 4600 euros (20 000 zlotys).

Les 30es Warsaw Screenings, financés et organisés par l’Institut du cinéma de Pologne, ont présenté une série de coproductions polonaises, majoritaires et minoritaires, notamment le dernier film de feu Andrzej Wajda, Afterimage [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, ainsi que Memories of Summer [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Adam Guziński
fiche film
]
d’Adam Guziński et Playground de Bartosz M Kowalski.

Palmarès complet du 32e Festival de Varsovie :

Grand Prix de Varsovie
Malaria [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
– Parviz Shahbazi (Iran) 

Meilleure réalisation
Guðmundur Arnar Guðmundsson – Heartstone [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Guðmundur Arnar Guðmundsson
fiche film
]
(Islande/Danemark)

Prix spécial du jury
Ahmad Thaher – Blessed Benefit (Jordanie/Allemagne/Pays-Bas/Qatar)

Mention spéciale
Baldur Einarsson – Heartstone

Compétition 1-2
Toril [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Teyssier
fiche film
]
– Laurent Teyssier (France)

Mention spéciale
Playground [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bartosz M. Kowalski
fiche film
]
– Bartosz M. Kowalski (Pologne)

Mention spéciale
Quit Staring at My Plate [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Hana Jušić
fiche film
]
– Hana Jušić (Croatie/Danemark)

Meilleur long-métrage documentaire
Communion [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
– Anna Zamecka (Pologne)

Mention spéciale
An Insignificant Man – Khushboo Ranka, Vinay Shukla (India)

Prix Esprit libre
The Giant [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Johannes Nyholm
fiche film
]
– Johannes Nyholm (Suède/Danemark)

Mention spéciale
Anomie – Vladimir Kozlov (Russie) 

Grand Prix pour un court-métrage
First Pole on Mars – Agnieszka Elbanowska (Pologne) 

Meilleur court-métrage filmé
Play Off – Tomasz Gąssowski (Pologne) 

Meilleur court-métrage d’animation
The Talk. True Stories About The Birds And The Bees – Alain Delannoy (Canada)

Meilleur court-métrage documentaire
Love Bite: Laurie Lipton and Her Disturbing Black & White Drawings – James Scott (Royaume-Uni)

Mention spéciale
Fabricated – Brett Foxwell (États-Unis)

Prix FIPRESCI du meilleur premier film est-européen
Godless [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ralitza Petrova
fiche film
]
– Ralitza Petrova (Bulgarie)

Prix du jeune jury FIPRESCI
Hristo [+lire aussi :
critique
interview : Grigor Lefterov
fiche film
]
– Grifor Lefterov, Todor Matsanov (Bulgarie) 

Prix du jury oecuménique
Heartstone – Guðmundur Arnar Guðmundsson

Prix Netpac du meilleur film asiatique
Blessed Benefit – Mahmoud Al Massad 

(Traduit de l'anglais)

Home Sweet Home
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Les Arcs