The Square (2017)
The Erlprince (2016)
Grain (2017)
Une femme douce (2017)
Scary Mother (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

D'alléchantes compétitions en prévision au FIPA

par 

- Le 30e Festival International de Programmes Audiovisuels se déroulera du 24 au 29 janvier à Biarritz avec six sections compétitives à l'affiche

D'alléchantes compétitions en prévision au FIPA
Tantale de Gilles Porte

Vitrine de tous les genres de la création audiovisuelle, le FIPA (Festival International de Programmes Audiovisuels) célèbrera son 30e anniversaire du 24 au 29 janvier à Biarritz et décernera son très prisé Fipa d'Or dans six catégories compétitives (fiction, série, documentaire de création, grand reportage et investigation, musique et spectacle, smart Fipa) riches en premières mondiales et internationales. L'ouverture hors compétition de la manifestation sera assurée par Tantale, une fiction interactive de 60' du Français Gilles Porte (qui sera en lice au programme Smart Fipa), tandis que la clôture a été confiée au documentaire suisse Raving Iran [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Susanne Regina Meures (qui sera projeté en séance spéciale). 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Présidé par la cinéaste brésilienne Sandra Kogut, le jury de la catégorie Fiction devra départager 11 titres. Parmi eux se distinguent NW du Britannique Saul Dibb (90’), National Treasure de son compatriote Marc Munden (4X48’), Det mest förbjudna de la Suédoise Tova Magnusson, Manon 20 ans du Français Jean-Xavier de Lestrade (3X52’), Die Stille Danach de l'Autrichien Nikolaus Leytner (88’), De Maatschap du Hollandais Michiel van Jaarsveld (4X50’) et deux productions signées par des réalisatrices allemandes : Wunschkinder de l'Allemande Emily Atef et Looping [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Leonie Krippendorff (103’). Le programme est complété par des fictions venues de Russie, du Kenya et d'Australie. 

La compétition Série dont le jury sera piloté par la réalisatrice française Virginie Sauveur (assistée entre autres par le scénariste belge Paul Piedfort) compte 10 titres en lice avec des sujets allant des gigolos de Callboys du Belge Jan Eelen (7X50’) à l'univers délétère de l'exploitation aurifère pour Guyane des Français Kim Chapiron, Philippe Triboit et Fabien Nurry (8X52’), en passant par l'enquête policière au coeur d'une petite ville dans une forêt profonde avec Zone blanche du duo hexagonal Thierry Poiraud - Julien Despaux (8X52’) ou encore l'amitié problématique avec un criminel dans Klem du Hollandais Franck Ketelaar (8X52’). A signaler aussi la production française tournée au Brésil Crime time – Horade Perigo de Julien Trousselier (7X12’), alors que la compétition inclut également des séries produites par Israël, le Chili, le Japon, le Canada et les Etats-Unis.

Au rayon de la compétition Documentaire de création qui sera évaluée par un jury présidé par le réalisateur belge Thierry Michel, 12 titres brigueront le Fipa d'Or dont trois productions françaises : Une Caravane dans le désert de Sonia Kichah,La Parade de Medhi Ahoudig et Samuel Bollendorff, et L’Epopée des gueules noires de Hughes Nancy et Fabien Béziat. Sont également en vitrine Inkotanyi du Belge Christophe Cotteret, Pawlenski - Der Mensch un die Macht de l'Allemande Irene Langemann, Shooting Ourselves de Christine Cynn (coproduction associant la Norvège et l'Allemagne), Elisabeth at 40 - A Family Tribute du Britannique John Bridcut et Alcadesa de l'Espagnol Pau Faus. A noter aussi Tahqiq fel djenna de l'Algérien Merzak Allouache et deux documentaires venus du Canada et d'Afrique du Sud

La section Grand Reportage et Investigation inclut Tutti a casa - Power to the People ? de Lise Birk Pedersen (coproduction du Danemark avec la Norvège et la Finlande explorant les dérives du mouvement populiste italien 5 étoiles), Le Business du sang du Suisse Pierre Monnard, Panama Dokumenten du duo suédois Sven Bergman - Joachim Dyfvermark, le titre austro-allemand Free Lunch Society de Christian Tod, Moï drug Boris Nemtsov de l'Estonienne Zosya Rodkevich, Rien n'est pardonné des Belges Vincent Coen et Guillaume Vandenberghe, Lontano dagli Occhi du duo italien Domenico Iannacone - Lucas Cambi, Etudiants, l'avenir à crédit du Français Jean-Robert Viallet, Corvéables à merci - le scandale des bonnes asiatiques de ses compatriotes Gratiane de Moustier et Alexandra Jousset, et la coproduction norvégo-palestinienne Ambulance de Mohamed Jabaly

Dans la catégorie Musique et Spectacle pointent Oblomov de et avec le célèbre Français Guillaume Gallienne, la coproduction suédo-suisse Fonko de Lamin Daniel Jadama, Lars Govén et Goran Hugo Olsson, Good Thoughts, Good Words, Good Deeds - The Conductor Zubin Mehta de l'Allemande Bettina Ehrhardt, Currentzis, the Classical Rebel de l'Autrichien Christian Berger, Eins, zwei, drei ! Die Walzerfabrik Strauss & Söhne de son compatriote Eric Schulz, et Oum Kalthoum, la voix du Caire du Français Xavier Villatard,

Enfin, le programme des compétitions proposera dans la section Smart Fipa des titres innovants venus du Royaume-Uni (#Hacked - Syria's Electronic Armies), du Luxembourg (Zero Impunity), de Finlande (Sekasin) et de France (Amours interdites et La grande histoire d'un petit trait, sans oublier le film d'ouverture déjà mentionné au début de cet article).

Le reste du très riche programme du FIPA 2017 sera détaillé sur Cineuropa à l'occasion d'un autre news à venir.

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint TV
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss