Rester vertical (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
Callback (2016)
Sámi Blood (2016)
Grave (2016)
Belle Dormant (2016)
The Young Lady (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Claudio Santamaria et Marco Giallini tournent Rimetti a noi i nostri debiti

par 

- Antonio Morabito tourne, à Rome, un film qui plonge dans l’univers des recouvreurs de crédits, coproduit par l’Italie avec la Suisse, l’Albanie et la Pologne

Claudio Santamaria et Marco Giallini tournent Rimetti a noi i nostri debiti
Marco Giallini et Claudio Santamaria sur le tournage de Rimetti a noi i nostri debiti

Rome et ses environs accueillent présentement, jusqu’à la fin du mois (pour six semaines en tout), le tournage du prochain film d’Antonio Morabito, Rimetti a noi i nostri debiti, pour lequel il retrouve Claudio Santamaria (la star de Lo chiamavano Jeeg Robot [+lire aussi :
bande-annonce
making of
film focus
interview : Gabriele Mainetti
fiche film
]
, déjà dans son film Il venditore di medicine [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), qui donne ici la réplique à Marco Giallini (récemment dans Perfetti sconosciuti, après l’énorme succès de la série télévisée Rocco Schiavone).  

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le film, produit par Amedeo Pagani pour La Luna avec Marco Belardi pour Lotus Production et avec Rai Cinema, a pour producteur associé Paolo Genovese (Perfetti sconosciuti [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
) et pour coproducteurs la société suisse Peacock Film, la maison albanaise Ska-Ndal Production et la polonaise Agresywna Banda. La troupe comprend aussi Jerzy Stuhr, Flonja Kodheli, Agnieszka Zulewska, Leonardo Nigro, Maddalena Crippa, Giorgio Gobbi, Peppino Mazzotta et Evita Ciri

Rimetti a noi i nostri debiti, scénarisé par le réalisateur avec Amedeo Pagani, a pour personnage central Guido (Santamaria), un homme qui fait ce qu’il peut pour vivre jour après jour, entre un travail alimentaire de magasinier, quelques verres au bar et de nombreuses dettes. Quand il perd son emploi et subit une agression commanditée par ses créditeurs, il comprend que la seule manière pour lui de se remettre sur pied est de devenir lui-même un recouvreur de dettes : il va donc travailler gratuitement jusqu’au complet remboursement de son crédit. Sa formation est assurée par Franco (Giallini), un recouvreur aguerri. Les deux hommes forment un duo insolite – Franco est extraverti et captivant, Guido réservé et solitaire –, mais ils vont déteindre l’un sur l’autre. Peu de temps après, Guido se met à entrer en contact avec des personnes qui ont de l’argent mais ne veulent pas payer, et d’autres qui se sentent offensées et humiliées parce qu’elles ont déjà tout perdu. Quand la voix de la conscience de Guido reprend le dessus, cela va obliger Franco à dévoiler sa vraie nature. 

La photographie du film a été confiée à Duccio Cimatti, le montage à Francesca Bracci. Rimetti... a également le soutien de la Direction générale Cinéma du Ministère de la Culture italien et du fonds Eurimages.

(Traduit de l'italien)

courgette oscar shortlist
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250