La Lune de Jupiter (2017)
Silent Night (2017)
Tierra firme (2017)
Meda or the Not So Bright Side of Things (2017)
Euthanizer (2017)
Western (2017)
Le Fidèle (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

ROTTERDAM 2017 France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le cinéma français irrigue Rotterdam

par 

- Une quarantaine de productions et coproductions hexagonales récentes sont à l'affiche de 46e édition du festival de Rotterdam

Le cinéma français irrigue Rotterdam
Rey de Niles Atallah

Le programme du 46e Festival de Rotterdam qui débute aujourd'hui et qui se terminera le 5 février est une nouvelle occasion de constater l'énorme implication de l'industrie cinématographique française dans la production de films du monde entier.

En compétition cette année pour les Tigres pointent une production majoritaire française avec Rey [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Niles Atallah, qui a été piloté par la société parisienne Mômerade avec le Chili, les Pays-Bas, l'Allemagne et le Qatar, ainsi que le soutien de l'Aide aux Cinémas du Monde du CNC. Est aussi en lice la minoritaire La Mer morte (The Burglar) [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Hagar Ben Asher, coproduit par Les Films du Poisson avec Israël et l'Allemagne.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le long-métrage franco-belge Chez nous [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Lucas Belvaux
fiche film
]
de Lucas Belvaux (produit en délégué par Synecdoche, coproduit entre autres par France 3 Cinéma, et vendu à l'international par Le Pacte) sera en course pour le Big Screen Award et fera sa première mondiale dans la section Voices. Au menu figurent également la production majoritaire française L'Alliance d'or [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Rahmatou Keïta et les minoritaires La ragazza del mondo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Marco Danieli
fiche film
]
, The Road to Mandalay [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Midi Z
fiche film
]
et L'Ornithologue [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : João Pedro Rodrigues
fiche film
]
.

Dans la section Bright Future qui met en avant les talents émergents se distinguent hors compétition trois productions majoritaires françaises : Heis (Chroniques) [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Anais Volpé, Wùlu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Daouda Coulibaly (remarqué à Toronto) et le documentaire Where Is Rocky II? [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Pierre Bismuth. Les accompagnent les coproductions minoritaires Burning Birds [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du Sri Lankais Sanjeewa Pushpakumara (première européenne), Mimosas, la voie de l’Atlas [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Oliver Laxe
fiche film
]
de l'Espagnol Oliver Laxe et By the Time It Gets Dark [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Thailandaise Anocha Suwichakornpong.

Au programme Limelight seront notamment projetés Orpheline [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Arnaud des Pallières
fiche film
]
d'Arnaud des Pallières, Grave [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Julia Ducournau
fiche film
]
de Julia Ducournau, Réparer les vivants [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Katell Quillévéré
fiche film
]
de Katell Quillévéré, Personal Shopper [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Artemio Benki
interview : Olivier Assayas
fiche film
]
d'Olivier Assayas et Rester vertical [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Alain Guiraudie
fiche film
]
d'Alain Guiraudie, ainsi que les minoritaires Sieranevada [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Cristi Puiu
fiche film
]
, Wolf and Sheep [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Shahrbanoo Sadat
fiche film
]
, Harmonium [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Tramontane [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Dogs [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bogdan Mirica
fiche film
]
, Porto [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Gabe Klinger
fiche film
]
et La región salvaje [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
.

La section A Band Apart a retenu Compte tes blessures [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Morgan Simon
fiche film
]
de Morgan Simon et Nocturama [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Bertrand Bonello
fiche film
]
de Bertrand Bonello, alors que Le Serpent aux mille coupures [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Eric Valette fera sa première mondiale au programme Criss Cross et que la section Signature compte trois productions majoritaires françaises :La mort de Louis XIV [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Albert Serra
fiche film
]
d'Albert Serra, Un rêve solaire [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Patrick Bokanowski et Belle Dormant [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Ado Arrietta
fiche film
]
d'Adolfo Arrieta.

A signaler enfin le long franco-israélien The Wonderful Kingdom of Papa Alaev [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
du duo Noam Pinchas - Tal Barda au programme Scopitone, la coproduction minoritaire Noces [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Stephan Streker
fiche film
]
à IFFR Live ou encore la mini-série Au-delà des murs d'Hervé Hadmar à Voices.

Roma_Lazio_FC
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss