The Square (2017)
The Erlprince (2016)
Grain (2017)
Une femme douce (2017)
Scary Mother (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LOCARNO 2017 Piazza Grande

email print share on facebook share on twitter share on google+

Seven Sisters : Lisbeth Salander se coupe en sept

par 

- LOCARNO 2017 : Tommy Wirkola imagine un avenir apocalyptique dans un monde sur le point de s’effondrer en raison de la surpopulation et de l’épuisement des ressources naturelles

Seven Sisters : Lisbeth Salander se coupe en sept
Glenn Close et Noomi Rapace dans Seven Sisters

La sensation constante de claustrophobie, le fourmillement incessant de la société, une énième déclinaison du grand frère Orwell dans un régime démocratique qui rappelle Fahrenheit 451 : voilà les ingrédients de l’avenir proche que nous propose le réalisateur norvégien Tommy Wirkola dans Seven Sisters [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, présenté à la Piazza Grande du 70e Festival du Film de Locarno, à une tranche horaire qui convient mieux aux noctambules.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

La ‘’grande’’ famine a poussé les technocrates du gouvernement mondial à strictement imposer la loi de l’enfant unique, où chaque ‘’sureffectif’’ (frère ou sœur) est férocement arraché à la famille par le Child Allocation Bureau, pour être placé dans un stade d’hibernation jusqu’à ce que la population mondiale décroisse.

À la naissance de septuplées, le grand-père (Willem Dafoe) décide de contourner le système en apprenant à ses petites filles, nommées d’après les jours de la semaine, à survivre en collectivité en prenant à tour de rôle l’identité d’une seule personne : Karen Settman.

Selon le scénariste Max Botkin “le film est une réflexion sur ce que les êtres humains sont disposés à faire pour survivre et remet en question le sens d’une vie qui ne nous permet pas d’être nous-mêmes.’’

Chacune peut sortir une fois par semaine, du lundi au dimanche, en fonction de leur prénom, en prenant l’identité de Karen alors qu’à la maison, toutes sont libres d’exprimer leur propre individualité. Noomi Rapace (Lisbeth Salander de la saga Millennium) interprète les sept sœurs passant habilement d’une personnalité à l’autre. Le stratagème fonctionne jusqu’à un lundi, où Lundi n’est pas rentrée à la maison.

De là s’ouvre l’affrontement fort en adrénaline entre les septuplées et le Child Allocation Bureau, dirigé par la froide et féroce Nicolette Cayman (Glenn Close) qui n’a rien a envié aux aventures rocambolesques de Jason Bourne. Compte tenu des clichés solides sur lesquels le film est basé, il n’est certainement pas difficile d’en imaginer la fin.

Tommy Wirkola est né en 1979 en Norvège. Il a réalisé son premier film, Kill Buljo, en 2007, une parodie à petit budget de Kill Bill. En 2009, il a présenté Dead Snow [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
au Sundance et a ensuite réalisé Hansel & Gretel : Cacciatori di streghe [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(2013) et Dead Snow 2: Red vs. Dead [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, (2014), sélectionné au Sundance et au Festival du Film After Dark de Toronto, où il a reçu le prix du public.

Seven Sistersest produit par Nexus Factory (France), Title Media (Belgique), Vendôme Production (France), SND (Société Nouvelle de Distribution) Films (France) et Raffaella Productions (États-Unis). SND Films possède les droits internationaux.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint Feature
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss