Les Gardiennes (2017)
The Square (2017)
La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
L'Insulte (2017)
Makala (2017)
Winter Brothers (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Finlande

email print share on facebook share on twitter share on google+

Dome Karukoski prêt pour deux nouveaux longs

par 

Le nouveau talent finnois du cinéma Dome Karukoski prépare deux nouveaux longs métrages, produits respectivement par Solar Films et Helsinki Filmi.

À 28 ans, Karukoski (fils du célèbre acteur américain George Dickerson) a fait un joli début avec Beauty And The Bastard [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, qui a remporté des prix dans le monde entier (dont l'Amanda norvégien du Meilleur premier film 2006) et s'est installé au quatrième rang du box-office des films finnois de cette année (avec 133 000 entrées). Ce film sortira bientôt en Norvège, distribué par Action Films. Le réalisateur, qui cite Scorsese, Fellini et Sergio Leone parmi ses mentors, s'intéresse aux "films faits d'émotions auxquelles on réagit de manière épidermique".

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Son deuxième long métrage, dont le tournage débutera en février, s'inspire du roman best-seller de la Finnoise Leena Lander dont il porte le nom : The House of the Dark Butterflies . Ce film, dont l'action se situe dans les années 1960-70, est un film d'éducation sur un adolescent qui se retrouve dans un foyer pour garçons sur une île. Là, il trouve un nouveau père en la personne du directeur de cette institution, qui devient pour lui une nouvelle maison. "Bien que le personnage principal soit un adolescent, ce film sera très sombre et se destinera à un public adulte", a confié le metteur en scène à Cineuropa. Ce film est produit par le leader finlandais Solar Films.

Karukoski réalisera ensuite Children of God, sur un scénario orginal d'Aleksi Bardy, qui en est également le producteur pour Helsinki Filmi. L'histoire se passe au sein d'une secte religieuse de une ville lutherienne apostolique du Nord de la Finlande et illustre "la suppression des émotions et de la liberté de choix", explique le réalisateur. "Je veux faire de ce récit un film dont les moments tragicomiques troubleront le public, un film qui les fera rire de situations sérieuses ou réalistes".

Karukoski et son producteur étaient présents pour le Baltic Event de Tallinn pour boucler le budget de ce projet au budget de 1,5M € dont la production commencera fin 2007. Selon Bardy, un producteur suédois a rejoint le projet, également soutenu par la Fondation finnoise pour le cinéma et un diffuseur local.

(Traduit de l'anglais)

EFA
Bridging_the_dragon_Home
ArteKino
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss