email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

CANNES 2020 Marché du Film

Les vendeurs français entrent en action à Cannes Online

par 

- Dans le sillage de Wild Bunch, Playtime, mk2 Films, WTFilms, StudioCanal, ou encore Celluloid Dreams, les sociétés françaises de ventes internationales déploient leurs ambitions en virtuel

Les vendeurs français entrent en action à Cannes Online
ADN de Maïwenn

C’est parti aujourd’hui pour cinq jours de business dans un environnement virtuel inédit pour le Marché du Film (du 22 au 26 juin) du Festival de Cannes et les très dynamiques sociétés françaises de ventes internationales sont bien évidemment au rendez-vous avec des line-up incluant des longs métrages du monde entier, dont de nombreux titres bénéficiant d’un label (Sélection Officielle Cannes 73, Semaine de la Critique ou ACID). Cineuropa complète son tour d’horizon des line-up.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Comme d’habitude en pointe à Cannes, Wild Bunch vend notamment sept films labellisés : ADN [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Maïwenn, Les Deux Alfred [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Bruno Podalydès (avec Sandrine Kiberlain, Denis Podalydès et le réalisateur au casting), Ibrahim [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Samir Guesmi (le premier long de réalisateur de l’acteur), La Nuée [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 de Just Philippot (labellisé Semaine de la Critique - sortie France le 4 novembre via The Jokers), Des hommes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Lucas Belvaux
fiche film
]
du Belge Lucas Belvaux (ventes partagées avec The Party Film Sales), Au commencement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Dea Kulumbegashvili
fiche film
]
de la Georgienne Dea Kulumbegashvili et le film d’animation Aya et la sorcière (Earwig and the Witch) du Japonais Gorô Miyazaki.

L’équipe Wild Bunch (qui vient d’ailleurs d’obtenir une ligne de crédit 35 M€ auprès de Commerbank pour les futures acquisitions) négocie également pour une armada de titres à venir. En post-production se distinguent en effet entre autres les films d’animation Le Sommet des Dieux (The Summit Of The Gods) de Patrick Imbert et Where Is Anne Frank? de l’Israélien Ari Folman, Pour le meilleur et pour le pire (For Better and For Worse) de Stéphane Brizé, Les Années 10 de Thierry de Peretti, Madame Claude de Sylvie Verheyde, De bas étage de Yassine Qnia, le documentaire Lumière ! L’aventure continue (Lumière! The Adventure Continues) de Thierry Frémaux, La Troisième Guerre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Giovanni Aloi
fiche film
]
 de l’Italien Giovanni Aloï, Unclenching The Fists de la Russe Kira Kovalenko, Animals du Belge Nabil Ben Yadir, Hatching de la Finlandaise Hanna Bergholm, Taste du Vietnamien Le Bao, Harami de l’Indien Shyam Madiraju, Shake Your Cares Away de l’Israélien Tom Shoval, Flag Day de l’Américain Sean Penn et Mainstream de sa compatriote Gia Coppola. A noter en fin de production La Croisade (The Crusade) de et avec Louis Garrel et en pré-production Titane de Julia Ducournau et Caravaggio’s Shadow de l’Italien Michele Placido.

Également toujours très bien placée dans la vitrine cannoise, Playtime vend trois longs métrages labellisés par la Sélection Officielle : Été 85 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de François Ozon et Antoinette dans les Cévennes [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Caroline Vignal (qui seront distribués en France par Diaphana respectivement le 14 juillet et le 16 septembre), ainsi que True Mothers de la Japonaise Naomi Kawase. En post-production pointent au line-up Arthur Rambo de Laurent Cantet, Petite Fleur (15 Ways To Kill) de l’Argentin Santiago Mitre, Les Cahiers (Memory Box) des Libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, le long en langue anglaise Nobody Has to Know des Belges Bouli Lanners et Tim Mielants, Libertad de l’Espagnole Clara Roquet, Sans Soleil de la Belge Banu Akseki et Playlist de Nine Antico.

L’équipe des ventes mk2 Films projette au marché deux films labellisés Sélection Officielle : Un triomphe du Français Emmanuel Courcol (sortie France le 28 octobre via Memento) et la coproduction israélo-italienne Here We Are de Nir Bergman. Les préventes se poursuivent pour The Worst Person In The World du Norvégien Joachim Trier (dont le tournage démarrera en août) et pour les films en production Petite Solange d’Axelle Roppert et A Winter’s Journey d’Alex Helfrecht. Arrivent au line-up Les jeunes amantes (The Young Lovers) de Carine Tardieu (en tournage à la fin de l’été avec Fanny Ardant et Melvil Poupaud au casting) et le projet d’animation The Inventor (sur la vie de Leonard de Vinci) de Jim Capobianco.

Sur une trajectoire ascensionnelle, WTFilms mise sur trois titres français labellisés Rouge [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Farid Bentoumi, Teddy [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Ludovic et Zoran Boukherma et De l’or pour les chiens [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
 d’Anna Cazenave Cambet (Label Semaine de la Critique). Le tout sans oublier le thriller britannique Knuckledust de James Kermack et en post-production Mandibules [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Quentin Dupieux
fiche film
]
 de Quentin Dupieux, Messe basse de Baptiste Drapeau, Le Calendrier (The Advent Calendar) de Patrick Ridremont (sortie France le 2 décembre par Alba Films) et Méandre [+lire aussi :
critique
fiche film
]
 de Mathieu Turi.

Cinq autre vendeurs internationaux français disposent d’un titre labellisé Cannes sur leurs line-up : Elle Driver avec Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Emmanuel Mouret
fiche film
]
d’Emmanuel Mouret (sortie France le 16 septembre via Pyramide), StudioCanal avec L’origine du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Lafitte
fiche film
]
de Laurent Lafitte (en salles dans l’Hexagone le 4 novembre), Versatile avec Pleasure de la Suédoise Ninja Thyberg, Celluloid Dreams avec la coproduction brésilo-française Casa De Antiguidades (Memory House) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Joao Paulo Miranda Maria (à signaler aussi au line-up en post-production Miss Marx [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Susanna Nicchiarelli
fiche film
]
de l’Italienne Susanna Nicchiarelli et en pré-production le long canado-franco-hongrois Infinity Pool de Brandon Cronenberg) et The Bureau Sales avec le premier long britannique After Love [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Aleem Khan
fiche film
]
de Aleem Khan (labellisé par la Semaine de la Critique).

A noter la naissance de Reservoir Docs (ex Wide House et toujours pilotée par Anaïs Clanet qui est désormais associée au groupe Urban de Frédéric Corvez).

Tous les autres vendeurs internationaux français sont présents pour ce Marché du Film Online, de Pathé Films International à Gaumont, en passant par Pulsar Content, Coproduction Office, Loco Films, Bac Films, FTD (France Télévisions Distribution), Orange Studio, TF1 Studio, Urban Distribution International, Alpha Violet, Wide, CAT&Docs, Alfama Films, Other Angle Pictures, Reel Suspects, Cité Films et MPM Premium.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy