email print share on Facebook share on Twitter share on reddit pin on Pinterest

ARRAS 2021

Le Arras Film Festival redéploie ses ailes

par 

- Plus de 100 films au programme et une myriade d’artistes présents pour la 22e édition de la manifestation qui se déroulera du 5 au 14 novembre

Le Arras Film Festival redéploie ses ailes
The Blind Man Who Did Not Want To See Titanic de Teemu Nikki

Après une édition 2020 annulée localement pour cause de pandémie et organisée en version minimale à Paris pour les jurys (news), l’équipe du Arras Film Festival pilotée par Nadia Paschetto et Éric Miot va retrouver son fidèle et très nombreux public (plus de 50 000 spectateurs en 2019) pour sa 22e édition qui se déroulera du 5 au 14 novembre. Cette année, les invités d’honneur seront Fanny Ardant (qui dispensera une leçon de cinéma et sera à l’affiche avec Les jeunes amants [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Carine Tardieu) et Claude Lelouch (dont le nouvel opus L’Amour, c’est mieux que la vie clôturera le festival) qui seront les invités d’honneur d’une manifestation qui accueillera aussi Audrey Diwan, Arnaud Desplechin, Roschdy Zem, Laure Calamy, Mélanie Thierry, Sandrine Kiberlain, Emmanuelle Bercot, François Cluzet, Laurent Cantet, Nicole Garcia, Grégory Gadebois, etc.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Neuf longs métrages inédits en France seront en lice pour l’Atlas d’Or 2021 : la coproduction néerlando-belge Becoming Mona [+lire aussi :
critique
interview : Sabine Lubbe Bakker et Nie…
fiche film
]
de Sabine Lubbe Bakker et Niels van Koevorden (prix de la mise en scène aux Veaux d’or 2021), La Mif [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Fred Baillif
fiche film
]
du Suisse Fred Baillif (Grand Prix Generation 14Plus à Berlin), Erna at War [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Henrik Ruben Genz
fiche film
]
du Danois Henrik Ruben Genz (prix du meilleur acteur à Tallin), quatre films dévoilés à Venise (Leave No Traces [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jan P. Matuszyński
fiche film
]
du Polonais Jan P. Matuszynski en compétition, Vera Dreams of the Sea [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kaltrina Krasniqi
fiche film
]
de la Kosovare Kaltrina Krasniqi et Miracle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Bogdan George Apetri
fiche film
]
du Roumain Bogdan George Apetri à Orizzonti et The Blind Man Who Did Not Want To See Titanic [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Teemu Nikki et Jani Pösö
interview : Teemu Nikki, Jani Pösö et …
fiche film
]
du Finlandais Teemu Nikki qui y avait remporté le prix du public Orizzonti Extra) et deux titres découverts à San Sebastián New Directors : Inventory [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Darko Sinko
fiche film
]
du Slovène Darko Sinko et Kadir (Between Two Dawns) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Selman Nacar
fiche film
]
du Turc Selman Nacar.

Au programme Visions de l’Est figurent trois films dévoilés à Cannes (le stupéfiant Evolution [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Kornél Mundruczó et Kata W…
fiche film
]
du Hongrois Kornel Mundruczo, le compétiteur La fièvre de Petrov [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Russe Kirill Serebrennikov et la production suisso-française Olga [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Elie Grappe
fiche film
]
de Elie Grappe), Au crépuscule [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Sharunas Bartas
fiche film
]
du Lituanien Sharunas Bartas et trois longs ukrainien : My Thoughts Are Silent [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Antonio Lukich (prix spécial du jury East of the West à Karlovy Vary), Blindfold de Taras Dron et The Forgotten de Daria Onyshchenko. S’y ajoutent six films de la compétition de l’an dernier qui seront projetés en présence de leurs réalisateurs et réalisatrices et en lice pour un prix du public : Spiral [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Hongroise Cecilia Felméri, Rounds [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Stephan Komandarev
fiche film
]
du Bulgare Stefan Komandarev, Tereza37 [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Croate Danilo Serbedzija, Shadow Country [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Tchèque Bohdan Slama, I Never Cry [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Piotr Domalewski
fiche film
]
du Polonais Piotr Domalewski et The Campaign [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Marian Crişan
fiche film
]
du Roumain Marian Crisan.

Au rayon des Découvertes européennes pointent Ali & Ava [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Anglaise Clio Barnard, Les aventures d’un mathématicien [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Allemand Thorsten Klein, Nobody Has To Know [+lire aussi :
critique
interview : Bouli Lanners
fiche film
]
du Belge Bouli Lanners, le documentaire Poulet frites [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de leurs compatriotes Jean Libon et Yves Hinant, Luzzu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Alex Camilleri
fiche film
]
du Maltais Alex Camilleri, Les meilleures de la Française Marion Desseigne Ravel, The Castle [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de la Lituanienne Lina Luzyte, Apples [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Christos Nikou
fiche film
]
du Grec Christos Nikou, L’équipier (The Racer) [+lire aussi :
critique
interview : Kieron J. Walsh
fiche film
]
du Britannique Kieron J. Walsh, trois titres cannois (Piccolo corpo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laura Samani
fiche film
]
de l’Italienne Laura Samani, Mes frères et moi [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Français Yohan Manca et Mi iubita mon amour [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de sa compatriote Noémie Merlant), My Heart Goes Boom [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Nacho Álvarez
fiche film
]
de l’Espagnol Nacho Alvarez, Nos plus belles années [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de l’Italien Gabriele Muccino et Un endroit comme un autre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Uberto Pasolini
fiche film
]
de son compatriote Uberto Pasolini.

Enfin, parmi les plus de 100 films au programme (dont 80 nouveautés) brillent la section Cinéma du monde, de multiples avant-premières françaises dont C’est magnifique de Clovis Cornillac (en ouverture du festival), le Lion d’Or L’Événement [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
d’Audrey Diwan, Enquête sur un scandale d’État [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thierry de Peretti
fiche film
]
de Thierry de Peretti, La Brigade de Louis-Julien Petit, Arthur Rambo [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Laurent Cantet
fiche film
]
de Laurent Cantet, La vraie famille de Fabien Gorgeart, Si demain [+lire aussi :
critique
fiche film
]
de Fabienne Godet, Une femme du monde [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Cécile Ducrocq ou encore le documentaire Animal [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Cyril Dion, pour ne citer que quelques exemples d’une vitrine très bien achalandée.

A signaler également Les Rencontres professionnelles du Nord (du 9 au 11 novembre) et les pitchings de la Bourse d’aide au développement des Arras Days les 13 et 14 novembre.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy