email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

PRODUCTION / FINANCEMENT France / Belgique

Algues vertes, l’histoire interdite pour Pierre Jolivet

par 

- Céline Sallette en tête d’affiche du nouveau film en tournage du réalisateur. Une production 2.4.7 Films vendue par Indie Sales

Algues vertes, l’histoire interdite pour Pierre Jolivet
L'actrice Céline Sallette (© Georges Biard)

Démarré le 5 septembre, le tournage de Algues vertes, l’histoire interdite de Pierre Jolivet bat son plein en Bretagne et se terminera le 19 octobre. Il s’agit du 18e long métrage du cinéaste après entre autres Strictement personnel (nominé au César 1986 du meilleur premier film), Force majeure et Ma petite entreprise (nominés aux César du meilleur scénario en 1990 et 2000) ou encore Zim and Co [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
(Un Certain Regard à Cannes en 2005).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

En tête d’affiche de ce film racontant en fiction un combat pour faire éclater la vérité autour d’une catastrophe écologique figure Céline Sallette (prix Lumière 2012 de la révélation et nominée la même année au César du meilleur espoir pour L’Apollonide [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Adèle Haenel
fiche film
]
, vue récemment dans Rouge [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
et Tropique de la violence [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, et que l’on verra en salles en janvier prochain dans Brillantes).

A ses côtés se distinguent Nina Meurisse (nominée au César du meilleur espoir et au Lumière de la révélation en 2019 pour Camille [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Boris Lojkine
fiche film
]
, appréciée aussi dans Petite maman [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
), Pasquale d’Inca (Une mère [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
), Adrien Jolivet (nominé au César 2006 du meilleur espoir pour Zim and Co et vu plusieurs fois chez Guédiguian), Julie Ferrier (nominée au César 2011 du meilleur second rôle pour L’arnacoeur [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
) et Jonathan Lambert (la série Jeune et golri).

Adaptation par Inès Léraud et Pierre Jolivet du roman graphique éponyme signé par la première avec Pierre Van Hove, le scénario retrace l’enquête d’Inès Léraud, toute jeune journaliste, qui, animée par une conscience écologique, décide d’aller s’installer en Bretagne pour enquêter sur le phénomène des algues vertes, désastre environnemental aux conséquences mortelles touchant certaines côtes bretonnes. Au gré de ses rencontres avec des lanceurs d’alerte, des scientifiques, des agriculteurs et des élus, elle élucide non sans difficultés et avec acharnement un demi-siècle de fabrique du silence.

Produit par Marc-Antoine Robert et Xavier Rigault pour 2.4.7 Films, Algues vertes, l’histoire interdite est coproduit par France 3 Cinéma, Haut et Court et les Belges de Panache Production et de la Compagnie Cinématographique. Préacheté par Canal+, Ciné+ et France Télévisions, le long métrage bénéficie également du soutien de la région Bretagne. Haut et Court assurera la distribution en France et les ventes internationales sont pilotées par Indie Sales.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy