email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

TURIN 2022 Torino Film Industry

Le Alpi Film Lab a présenté huit projets nés de la collaboration Italie-France

par 

- Les séances de pitch des huit histoires proposées par autant d’équipes réalisateur-producteur françaises et italiennes étaient bien achalandées ; Les Héros américains a gagné le Prix Scarabeo

Le Alpi Film Lab a présenté huit projets nés de la collaboration Italie-France
La réalisatrice et les productrices des Héros américains, Sophie Beaulieu, Camille Genaud et Ottavia Fragnito, recevant le Prix Scarabeo

Une salle bien remplie par plus de cent invités industrie venus du monde entier pour la session de pitchs de Alpi Film Lab 2022, qui s’est tenu jeudi 24 dans le contexte de TFI Torino Film Industry ; huit histoires créées par des équipes de producteurs italiens et français chacun avec leur réalisateur, dont six deviendront des coproductions italo-françaises grâce à la collaboration entre le Festival Annecy Cinéma Italien et l’incubateur TorinoFilmLab ; 50 professionnels, 16 projets développés, 8 ateliers en résidence, 4 sessions en ligne et 30 tuteurs et experts impliqués dans la formation : voilà les chiffres des deux premières éditions de Alpi Films, un cas unique de travail en commun entre les auteurs de films des deux pays.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Jeudi, huit histoires brillantes ont été présentées : des récits dramatiques, engageants, souvent amusants aussi. Parmi les projets italiens, on avait trois fictions plus un documentaire animé. Grisun a été présenté par Francesca Duca, productrice au sein de BabyDoc Film, une société cofondée avec le documentariste Andrea Parena, qui a réalisé de nombreuses oeuvres sélectionnées aux festivals de Locarno, Venise ou Turin, ici à la mise en scène. Sa partenaire française de développement est Andrea Queralt (choisie parmi les Producers on the Move 2022), qui travaille pour 4A4 Productions, société à travers laquelle elle s'est occupée notamment de Viendra le feu [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Óliver Laxe
fiche film
]
d'Oliver Laxe (Prix du jury Un Certain Regard à Cannes) et Matadero [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Santiago Fillol (Locarno 2022). I figli della scimmia du réalisateur Tommaso Landucci, est venu accompagné du producteur Andrea Calbucci de Lungta Film (à qui on doit Padrenostro [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Claudio Noce
fiche film
]
de Claudio Noce, qui a valu une Coupe Volpi à Pierfrancesco Favino à Venise en 2020) et sa partenaire française Clémence Crépin Neel, cofondatrice de la société Moderato (Paris), active dans la coproduction avec la Grèce, le Chili, l'Italie, la Syrie et la Russie. La Casa Bianca, du réalisateur à son premier long-métrage Francesco Romano, est produit par Raffaella Pontarelli d'Amarena Film avec comme partenaire parisien Giovanni Donfrancesco, réalisateur et producteur qui travaille au sein de Bocalupo Films (qui a produit récemment Il posto [+lire aussi :
critique
interview : Gianluca Matarrese et Matt…
fiche film
]
de Mattia Colombo et Gianluca Matarrese). Enfin, le documentaire d'animation d'inspiration autobiographique I Game You, de Laura Viezzoli, réunit Lorenzo Cioffi, de la société napolitaine Ladoc, et le Français Alexandre Charlet des Films du Cygne, auquel on doit le film d'animation en stop motion Même les souris vont au paradis [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, nominé aux EFA 2021 et primé aux Lions tchèques.

Les projets proposés par des équipes françaises réunissaient un documentaire et trois films de fiction, dont Les Héros américains, qui a décroché le Prix Scarabeo de la post-production, qui consiste en 12 000 € de services de post-production au pôle cinéma de Scarabeo Entertainment à Sassuolo. Le projet a été proposé par Sophie Beaulieu, qui a déjà réalisé deux courts-métrages, avec Camille Genaud de Paraíso Production et l'Italienne Ottavia Fragnito de Maremosso. Le documentaire Par-delà les montagnes, du duo formé par Manon Ott et Grégory Cohen, est produit par Céline Loiseau de TS Productions et sa collègue transalpine Chiara Andrich de Ginko Film. Capitaine marque les débuts dans le long-métrage de Romuald Rodrigues Andrade et sa troisième collaboration avec le producteur Jérôme Nunes de Films de Force Majeure, en équipe avec Manuela Buono, de la société de ventes internationales et production Slingshot Films. Enfin, Underdog, le premier long de Zoel Aeschbacher, lauréat de l'Academy Award des étudiants en 2019 avec Bonobo, réunit les producteurs Nelson Ghrénassia, cofondateur de la société parisienne Yukunkun Productions, et l’Italien Salvatore Lizzio de Revok, qui a produit notamment Il colpo del cane [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Fulvio Risuleo en 2019 (sélectionné en compétition à Rotterdam).

"Cette formation partait de l’idée de construire des simulations de coproductions qui soient, au départ, une occasion de faire croître le niveau de compétences", a expliqué à Cineuropa le directeur des études de Alpi Film Lab, Francesco Giai Via. "Une vraie connaissance du cinéma de l’autre pays, c'est autre chose, comparé à la volonté de coproduire ou aux instruments proposés par les institutions. Il s'agit de construire un espace de connaissance mutuelle qui n’a pas la même vitesse ni la même finalité qu’un forum de la coproduction. Les résultats sont évidents. On a bâti des relations très solides en travaillant ainsi de manière approfondie sur des projets, sur la bonne connaissance l'un de l'autre, sur le développement des compétences croisées entre les équipes. Transformer les simulations en réalité était un voeu en l'air, mais c'est arrivé dans le cas de 60 à 70 % des projets, qui deviendront des coproductions. Tous les espaces de formation et de développement, et celui-ci en particulier, constitue en espace sûr où on peut librement expérimenter, et pourquoi pas faire des erreurs, pour comprendre ce qu’on pourrait corriger et ce qu’il ne faut pas faire. Ici, nous ne parlons pas de coproduction au sens strictement financier du terme, mais d'un échange qui soit aussi artistique et culturel, et une formation de qualité de ce type a besoin de temps, d'avoir la possibilité de bien se connaître et de faire croître les choses petit à petit. C’est sans nul doute un processus qui amène à monter des équipes plus conscientes des fragilités et points forts des projets, et du contexte dans lequel ils s'inscrivent."

Clémence Crépin Neel, de Moderato, a commenté pour Cineuropa sa participation à Alpi Film Lab dans l’équipe qui a travaillé sur I figli della scimmia :  "J’avais vu le premier film de Tommaso Landucci, Caveman - Il gigante nascosto [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Tommaso Landucci
fiche film
]
, et il m'avait beaucoup marquée et quand j’ai discuté avec le producteur Andrea Calbucci, j’ai compris que nous parlions la même langue pour ce qui est de produire des films de réalisateurs-auteurs. Le scénario de I figli della scimmia est très original et émouvant. D’habitude, on ne parle pas aussi du handicap au cinéma. Alpi Film Lab a constitué une formidable opportunité : nous avons été superbement formés par les tuteurs et nous avons travaillé ensemble, producteurs et réalisateurs, sur un possible cinéma de demain". Landucci confirme : " Alpi Film Lab a été une très belle opportunité, parce que ça m’a donné un ordre de temps précis. Seul, il n’est pas facile de trouver la motivation et le temps pour porter un projet à son terme". Le producteur italien explique qu'il était en quête "d'un talent avec un regard qui permette de raconter une histoire forte, et je l’ai trouvé en Tommaso, qui sait très bien définir le bon angle pour aborder ces thèmes-là. Chaque projet a sa nature propre, imposer des formats au cinéma est très dangereux. Le projet de Alpi Film Lab requiert à l'inverse une très belle attitude de la part des auteurs et des producteurs dans la collaboration, même dans les phases où on a tendance à ne pas partager ses idées".

Le même jour, l’événement a également proposé les 6 projets de Up & Coming Italia, une initiative qui s'adresse aux équipes créatives producteur-réalisateur italiennes émergentes, qui veulent faire leurs premiers pas dans la coproduction internationale. Voici la liste des projets ci-dessous.

La sélection 2022:

Professionnels italiens

Chiara Andrich (Ginko Film)
Manuela Buono (Slingshot Films)
Ottavia Fragnito (Maremosso)
Salvatore Lizzio (Revok)

Professionnels français

Alexandre Charlet (Les Films du Cygne)
Clémence Crépin Neel (Moderato)
Giovanni Donfrancesco (Bocalupo Films)
Andrea Queralt (4A4 Productions)

Participants italiens avec projet

Grisun - Andrea Parena
Production : Francesca Duca (BabyDoc Film)

I figli della scimmia - Tommaso Landucci
Production: Andrea Calbucci (Lungta Film)

La Casa Bianca - Francesco Romano
Production : Raffaella Pontarelli (Amarena Film)

I Game You - Laura Viezzoli
Production : Lorenzo Cioffi (Ladoc)

Participants français avec projet

Par-delà les montagnes - Manon Ott & Grégory Cohen
Production : Céline Loiseau (TS Productions)

Les Héros américains - Sophie Beaulieu
Production : Camille Genaud (Paraíso Production)

Capitaine - Romuald Rodrigues Andrade
Production : Jérôme Nunes (Films de Force Majeure)

Underdog - Zoel Aeschbacher
Production : Nelson Ghrénassia (Yukunkun Productions)

Up & Coming Italia

Homicide House - Emanuele Aldrovandi
Production : Ariens Damsi (Eliofilm)

Jana - Matteo Pianezzi, Valeria Usala
Production : Matteo Pianezzi (Diero)

Jaune et bleu - Giulia Grandinetti
Production : Vincenzo Filippo (Lupin Film)

La guerra de las mujeres - Anna Recalde Miranda
Production : Ilaria Malagutti (Mammut Film)

Martino - Alessandro Abba Legnazzi
Production : Alessandro Carroli (EiE Film)

Sema - Lorenzo Puntoni
Production : Andrea Gori (Lumen Films)

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

(Traduit de l'italien)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy