email print share on Facebook share on Twitter share on LinkedIn share on reddit pin on Pinterest

BERLINALE 2024 EFM

Charades vise Berlin et l’avenir

par 

- Au-delà de Pendant ce temps sur Terre au Panorama, le vendeur français misera sur une brassée de films excitants en post-production et sur un rayon animation très bien fourni

Charades vise Berlin et l’avenir
Pendant ce temps sur Terre de Jérémy Clapin

C’est avec un line-up très dense et comme toujours nourri de titres surprenants que la société française de ventes internationales Charades attaquera la semaine prochaine l’European Film Market de la 74e Berlinale (15 au 25 février).

En tête de gondole, côté festival, l’équipe Charades de Yohann Comte, Carole Baraton et Pierre Mazars, pourra compter au Panorama sur Pendant ce temps sur Terre (Meanwhile on Earth), le premier long de fiction du Français Jérémy Clapin, cinéaste multiprimé avec le film d’animation J‘ai perdu mon corps [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jérémy Clapin
fiche film
]
(entre autres nominé à l’Oscar 2020 du meilleur film d’animation et Grand Prix de la Semaine de la Critique cannoise 2019).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)
Hot docs EFP inside

Mais c’est surtout au rayon post-production que Charades se distingue, notamment avec une rafale de films français : Leurs enfants après eux (And Their Children After Them) de Ludovic et Zoran Boukherma (lire l’article), Les barbares (Meet The Barbarians) de Julie Delpy (article), Les pistolets en plastique de Jean-Christophe Meurisse (article), Je ne me laisserai plus faire de Gustave Kerven (avec Yolande Moreau, Laure Calamy, Anna Mouglalis et Raphaël Quenard au casting), Heureux Gagnants de Maxime Govare et Romain Choay (Les Crevettes pailletées [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
et La revanche des Crevettes pailletées), Quelques jours pas plus de Julie Navarro (avec Camille Cottin et Benjamin Biolay en tête d’affiche) et L’esprit Coubertin de Jérémie Sein. Le tout sans oublier Une affaire de principe d’Antoine Raimbault (article) et, nouveauté au line-up, le très attendu Little Jaffna, le premier long de Lawrence Valin (article).

Arrive aussi au line-up un autre premier long qui retient toute l’attention : Armand du Norvégien Halfdan Ullmann Tøndel (lire la news). Interprété par Renate Reinsve (primée à Cannes en 2021 pour Julie (en 12 chapitres) [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joachim Trier
fiche film
]
), Ellen Dorrit Petersen (Blind : un rêve éveillé [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Eskil Vogt
interview : Eskil Vogt
fiche film
]
), Thea Lambrechts Vaulen, Endre Hellestveit, Øystein Røg et Vera Veljovic, le film démarre l’un des derniers jours avant les vacances scolaires. Il se passe quelque chose entre Armand et Jon, six ans. Les parents sont convoqués pour une réunion, mais la direction de l'école ne sait pas vraiment ce qui s'est passé. S'agit-il d'un simple jeu d'enfants ou de quelque chose de beaucoup plus grave ? L'incident entre les deux garçons déclenche une série d'événements, forçant les parents et le personnel de l'école à s'engager dans une bataille captivante pour la rédemption où la folie, le désir et l'obsession surgissent… Le film est actuellement en post-production.

Toujours au rayon post-production pointe Heavier Trip du duo finlandais Juuso Laatio - Jukka Vidgren. Piloté par Making Movies Oy, le film est centré sur le groupe de death metal le plus féroce du monde, Impaled Rektum, qui est incarcéré dans une prison norvégienne lorsqu'il découvre que la famille du guitariste est confrontée à d'importants problèmes financiers. Afin de les aider, le groupe s'évade de prison et entreprend un voyage à travers l'Europe du Nord pour se produire au festival de métal le plus grand et le plus sauvage du monde : Wacken. Trompés par une légende malhonnête de la maison de disques et poursuivis par un gardien de prison meurtrier, de nombreuses aventures les attendent, mais leur défi ultime est de maintenir la cohésion du groupe au milieu de ce chaos…

À noter enfin que Charades vend aussi une alléchante escadrille de films d’animation : Ghost Cat Anzu de Yoko Kuno et Nobuhiro Yamashita (une production des Français de Miyu Productions avec les Japonais de Shin-Ei Animation), la production japonaise Hypergalactic de David N. Weiss, le titre en stop-motion Memoir of a Snail de l’Australien oscarisé Adam Elliot et la comédie musicale Spermageddon des Norvégiens Tommy Wirkola et Rasmus A. Sivertsen (article).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous à notre newsletter et recevez plus d'articles comme celui-ci, directement dans votre boîte mail.

Privacy Policy