Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : Of Snails and Men

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le film roumain populaire tant attendu ?

par 

- Tudor Giurgiu remet la comédie au coeur d'une industrie dominée par des drames encensés dans le monde, mais peu populaires en Roumanie. Retour aux années 90 pour un curieux sauvetage de l'emploi.

Critique : Of Snails and Men

Of Snails and Men [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Tudor Giurgiu
fiche film
]
de Tudor Giurgiu, présenté en juin dans la section Journées roumaines de l'édition 2012 du Festival international de Transylvanie (TIFF), s'est avéré très populaire parmi les festivaliers. Cette comédie inspirée d'événements réellement survenus vrais couverts par la presse roumaine au début des années 1990 explore le talent pour l'improvisation des Roumains.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Parmi les sombres drames avec lesquels le cinéma roumain se distingue généralement dans les festivals du monde mais qui se trouvent presque ignorés du public national à leur sortie, Of Snails and Men est porteur d'un vent de changement dont le besoin se faisait sentir. En effet, la production nationale roumain manque cruellement de comédies attrayantes pour les cinéphiles les moins purs et durs qui veulent juste passer un bon moment.

L'histoire du film est simple : dans une petite ville, une usine automobile appartenant à l'État qui emploie la plupart des locaux est sur le point d'être privatisée. Mais ce que les travailleurs ignorent, c'est que leur directeur (Dorel Visan) compte bien profiter de l'opération. Il contacte deux hommes d'affaires français, un père et son fils (incarnés par Jean-François Stévenin et son fils Robinson Stévenin)qui envisagent de transformer le site en une usine de conditionnement d'escargots, ce qui ne laisserait pas beaucoup d'emplois pour les milliers de travailleurs locaux. Le seul d'entre eux qui se batte pour sauver l'usine est un leader syndicaliste (Andi Vasluianu), mais la folle solution qu'il imagine fait peur à ses collègues, car il s'agit de vendre leur semence à une banque du sperme américaine...

Le scénario écrit par Ionut Teianu oscille entre des moments oubliables et des scènes qui fonctionnent presque comme des courts métrages, mais l'énergie du film promet d'amuser le public. Parmi les escargots, les voitures et les ouvriers barbus d'Of Snails and Men, Monica Barladeanu (déjà appréciée dans Francesca [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Maternity Blues [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
ou encore Diaz [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Daniele Vicari
fiche film
]
) est un véritable plaisir pour les yeux dans le rôle de la secrétaire du directeur et maîtresse d'un leader syndical marié. Ses ambitions sont trop grandes pour la petite ville, qui lui semble une prison, de sorte qu'elle se montre très ouverte aux attentions qu'elle reçoit de la part du jeune homme d'affaires français...

La star de ce spectacle coloré est cependant Dorel Visan, qui reste l'un des acteurs les plus populaires de Roumanie malgré quelques films assez mal reçus ces dernières années. Parfaitement à son aise dans le rôle du directeur avide d'argent qui veut financer sa retraite en donnant le coup de grâce à l'usine nationale, Visan est drôle et crédible. Son meilleur moment (peut-être le clou du film) est sans nul doute sa conversation (en français) avec les futurs propriétaires de l'usine, une séquence hélas difficilement traduisible.

Of Snails and Men, produit par Libra Film et Agat Film (France), a reçu une aide du Centre national de la cinématographie en 2011. Le film sortira sur les écrans roumains le 14 septembre, lancé par la branche distribution de Libra, Independenta Film. Au Festival de Transylvanie, il concourrait face à des oeuvres plus connues comme Everybody in Our Family [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Radu Jude
fiche film
]
de Radu Jude, Best Intentions [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'Adrian Sitaru et Crulic - The Path to Beyond [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Anca Damian
fiche film
]
d'Anca Damian. Mais si le film de Tudor Giurgiu n'avait peut-être pas toutes ses chances pour lutter au palmarès contre de tels candidats, son succès est pourtant indéniable : il est arrivé au sommet du classement du public.

galerie photo

titre international : Of Snails and Men
titre original : Despre Oameni si Melci
pays : Roumanie, France
vente à l' étranger : Elle Driver
année : 2012
réalisation : Tudor Giurgiu
scénario : Ionut Teianu
acteurs : Dorel Visan, Jean-François Stévenin, Robinson Stévenin, Andi Vasluianu, Monica Bârlădeanu

prix/sélections spéciaux

Warsaw Film Festival 2012 
Film Society of Lincoln Center 2012 
Festival Premiers Plans D'Angers 2012 
Göteborg International Film Festival 2012 
Mediterranean Film Festival of Montpellier 2013 
cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Les Arcs call
Unwanted_Square_Cineuropa_01