Petit Paysan (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
Scary Mother (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Square (2017)
Indivisibili (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

GOYA 2011

email print share on facebook share on twitter share on google+

Agustí Villaronga rafle les Goyas avec Pan negro

par 

Pan negro [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, a priori le film le moins apprécié du quatuor avec le plus de nominations (composé également de Balada triste de trompeta [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Álex de la Iglesia
fiche film
]
, Même la pluie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Icíar Bollaín
fiche film
]
et Buried [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Rodrigo Cortés
fiche film
]
), a été le grand vainqueur de la 25e édition des Goyaset a fait la consécration définitive de son réalisateur Agustí Villaronga, un des plus singuliers du cinéma espagnol. Ce film tourné en catalan a remporté pas moins de neuf prix, dont quelques uns des plus importants, tels que le prix du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur scénario d’adaptation (œuvre de Villaronga).

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sa distribution a obtenu une attention toute particulière en s’imposant dans quatre catégories: Nora Navas dans la catégorie Meilleure actrice dans un premier rôle, Lala Marull dans la catégorie Meilleure actrice dans un second rôle et les très jeunes Francesc Colomer et Marina Comas ont été récompensés avec les prix du meilleur acteur-révélation et de la meilleure actrice-révélation, respectivement. Enfin, la série de prix est complétée par le Goya de la meilleure photographie (Antonio Riestra) et celui des meilleurs décors (Ana Alvargonzález).

En fin de comptes, la confrontation attendue entre Álex de la Iglesia et Icíar Bollaín, suite aux polémiques des dernières semaines autour de la démission au poste de président de l’Académie de cinéma du premier (lire info)et aux reproches de la dernière (vice-présidente), n’a pas eu lieu grâce à l’intervention de Villaronga.

La voracité de Pan negro n’a laissé que deux prix à Balada triste de trompeta (Meilleurs maquillage et coiffure et Meilleurs effets spéciaux), trois à Même la pluie (Meilleur acteur dans un second rôle pour Karra Elejalde, Meilleure direction de la production et Meilleure musique originale) et trois également à Buried (Meilleur scénario original, Meilleur montage et Meilleur son).

Étant donné les polémiques des dernières semaines (lire info), la cérémonie de hier a été beaucoup moins corsée que prévue et s’est déroulée sans incidents et dans le calme, affichant quelques moments mémorables, tels que l’attribution du Goya du meilleur acteur à Javier Bardem (son 5e) pour son rôle dans Biutiful [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
ou celle du Meilleur documentaire à Bicicleta, cuchara, manzana [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, de Carles Bosch, sur l’homme politique catalan Pascual Maragall. Enfin, s’est imposé dans la catégorie du meilleur jeune réalisateur David Pinillos ( interview) avec sa comédie romantique Bon Appétit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
.


(Traduit de l'espagnol)

Sarajevo Report
Locarno Report
Midpoint TV/Feature
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss