Sieranevada (2016)
Tom of Finland (2017)
Barrage (2017)
Eté 93 (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
The Young Lady (2016)
Réparer les vivants (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION France

email print share on facebook share on twitter share on google+

Kamen Kalev tourne Tête baissée

par 

- Melvil Poupaud en voyou infiltré par la police française dans la mafia bulgare. Une production pilotée par Le Pacte

Kamen Kalev tourne Tête baissée
Melvil Poupaud

Après une semaine à Marseille, le tournage de Tête baissée [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Kamen Kalev, se poursuit désormais à Sofia, selon nos informations. Cette production majoritaire française avec la Belgique et la Bulgarie est le 3ème long métrage du cinéaste bulgare (formé à l'école de cinéma parisienne de La Fémis) dont les deux premiers opus ont été sélectionnés à la Quinzaine des réalisateurs cannoise (Eastern Plays [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Kamen Kalev
fiche film
]
en 2009 et The Island [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
en 2011). En tête d'affiche de Tête baissée figure Melvil Poupaud (Laurence Anyways [+lire aussi :
critique
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
). Au casting, on peut également mentionner entre autres Youssef Hajdi et Hocine Choutri.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ecrit par le réalisateur avec Emmanuel Courcol (nominé au César 2010 pour Welcome [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
film focus
interview : Philippe Lioret
fiche film
]
), le scénario est centré sur Samy, un jeune repris de justice français. Accusé de trafic de fausse monnaie entre la France et la Bulgarie, il accepte de devenir informateur pour la police française et infiltre la mafia bulgare du proxénétisme. Peu à peu, il tombe amoureux d’Elka, prostituée mineure d’origine tsigane qu’il a embarquée avec lui pour remonter une filière qu’il connaît mal. Ecartelé entre son marché avec la police et les mafieux bulgares, il devient par la force des choses un vrai proxénète et se rend alors compte qu'il a perdu ce qu’il avait de plus précieux : sa dignité.

Produit majoritairement par la France (à 63,12%) par Jean Labadie pour Le Pacte, Tête baissée est coproduit par la Belgique (20,30% - John Engel pour Left Field Ventures) et par la Bulgarie (16,58% - Elitza Katrzarska pour Waterfront Film). Préacheté par Ciné+, le film qui bénéficie d'un budget de 2M€ est aussi soutenu par l'avance sur recettes du CNC, Eurimages, Wallonie Bruxelles Images, Belgacom, le tax shelter belge et la Sofica Cinémage. Neuf semaines de tournage sont prévues. La distribution française et les ventes internationales (hormis pour le Benelux et la Bulgarie) seront assurées par Le Pacte.

Gijon_Home
Film Business Course
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss