Makala (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
You Were Never Really Here (2017)
In the Fade (2017)
Mise à mort du cerf sacré (2017)
Jeune femme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

La voix des réalisateurs indépendants commence à se faire entendre

par 

- Pas moins de neuf titres indépendants devraient sortir ou être produits en Roumanie en 2014

La voix des réalisateurs indépendants commence à se faire entendre
Love Building de Iulia Rugină

Bien des progrès ont été faits depuis l'an 2000, où absolument aucun film roumain, avec ou sans l'aide de l'État, n'a été produit. Pendant les premières années du nouveau millénium, il était presque inconcevable de produire un film sans le soutien financier du Centre national de la cinématographie roumain. Selon les informations fournies par ce dernier, l'avenir du cinéma indépendant national restait peu prometteur même en 2009 et 2010, période pendant laquelle un seul titre indépendant a vu le jour dans le pays. Aujourd'hui, la situation paraît bien meilleure : cette année, neuf films indépendants devraient sortir ou être produits en Roumanie. 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

2013 a été une année de forte ébullition en matière de productions indépendantes : cinq longs métrages ont été réalisés sans l'aide de l'État et l'un d'eux, le premier long métrage de Iulia Rugină, Love Building [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Iulia Rugina
festival scope
fiche film
]
, est devenu le film roumain le plus populaire de l'année derrière le formidable lauréat de l'Ours d'or berlinois Mère et fils [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Calin Peter Netzer
festival scope
fiche film
]
. L'accueil plus que positif réservé au film a même engagé les producteurs à prévoir une suite, Love Building 2, qui est en développement mais dont le tournage aura lieu avant la fin de l'année.

Kiki Vasilescu va présenter Therapy for Murder au public cet été et cet automne, Andrei Gheorghe dévoilera son premier long métrage, la comédie romantique It Takes Two to Fence, avec Olimpia Melinte. Il faudra également attendre cet automne pour voir The World Is Mine de Nicolae Constantin Tanase et Bucharest Non Stop [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Dan Chişu. Parmi les nombreux drames minimalistes en préparation se détache par ailleurs un projet de science-fiction post-apocalyptique : Omega Rose de George Dorobanţu. De leur côté, les réalisateurs novices Ana Lungu et Andrei Ştefănescu sont en pré-production avec, respectivement, The Adventures of a Wise Girl et Linear A. Sans oublier le documentaire expérimental indépendant The Second Game [+lire aussi :
bande-annonce
festival scope
fiche film
]
de Corneliu Porumboiu, qui est sorti vendredi dernier, après avoir fait son avant-première mondiale dans la section Forum du Festival de Berlin.

À présent que le coût moindre des nouvelles technologies rend le métier plus accessible aux jeunes réalisateurs, le CNC roumain va devoir créer un fonds spécial pour les films micro-budget. Pour le moment, les aides à la production du CNC local dépendent d'une procédure compliquée qui tient compte des succès précédents du réalisateur et de la société de production du film, ce qui désavantage les débutants, mais cela devrait changer quand une nouvelle loi sur le cinéma sera approuvée.

(Traduit de l'anglais)

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes