La Passion Van Gogh (2016)
La Belle et la meute (2017)
The Square (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
Handia (2017)
Spoor (2017)
Corps et âme (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Ça tourne pour La macchinazione, un film noir sur Pier Paolo Pasolini

par 

- Après Evilenko, Davide Grieco, l'ancien assistant réalisateur de Pasolini, travaille sur une coproduction italo-française avec Massimo Ranieri

Ça tourne pour La macchinazione, un film noir sur Pier Paolo Pasolini
Massimo Ranieri

Rome accueille depuis hier le tournage de La macchinazione [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, un film de Davide Grieco sur Pier Paolo Pasolini, dont la mort mystérieuse remontera en 2015 à précisément quarante ans, car c'est le 2 novembre 1975 que son corps sans vie a été retrouvé à l'hydrobase d'Ostie. Grieco, qui tout jeune a été son assistant réalisateur, a été un des premiers à arriver sur les lieux avec le médecin légiste. Son film raconte les trois derniers mois de la vie de Pasolini et son rapport avec le jeune prostitué Pino Pelosi. Le grand cinéaste, écrivain et penseur italien aura ici les traits de l'acteur Massimo Ranieri.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Pendant l'été 1975, Pier Paolo Pasolini travaille sur le montage de son film le plus controversé, Salò et les 120 journées de Sodome. Entretemps, il écrit aussi Petrolio, un pamphlet sur les arcanes d'un pouvoir politique corrompu, et se met à fréquenter Pelosi, un garçon des faubourgs de Rome où commence à opérer à ce moment-là la fameuse Banda della Magliana, l'organisation criminelle qui s'est ensuite emparée de la ville. La nuit du 26 août, on vole dans les établissements Technicolor le négatif de Salò. La nuit du 1er au 2 novembre, Pasolini se rend à l'hydrobase d'Ostie pour récupérer le négatif, mis il tombe dans un piège fatal réunissant la délinquance ordinaire, le crime organisé et la criminalité politico-financière.

“Les vérités hypothétiques sur la mort de Pasolini sont légions, estime Grieco (qui a réalisé en 2004 Evilenko, sur le monstre de Rostov) : Pasolini a été tué par Pelosi, qui a servi d'informateur auprès des auteurs du vol des bobines de Salò et d'appât pour amener Pasolini à l'hydrobase ; Pasolini a été assassiné par la Banda della Magliana ; Pasolini a été descendu sur ordre d'Eugenio Cefis parce qu'il mettait trop son nez dans les trafics louches du président d'ENI et Montedison ; Pasolini a commandité son propre meurtre et organisé son martyre dans le moindre détail pour devenir une figure christique... Il y a du vrai dans chacune de ces théses. La vérité est enterrée sous des tas d'autres vérités".

La macchinazione est une coproduction italo-française entre Propaganda Italia et To be continued Productions, en association avec la Commission du film du Latium. Le scénario est de Guido Bulla et David Grieco. Massimo Ranieri donne la réplique à Libero De RienzoRoberto CitranMilena VukoticMatteo TarantoFrançois Xavier Demaison et au jeune Alessandro Sardelli, pour la première fois à l'écran.

La photographie du film a été confiée à Fabio Zamarion, les décors à Carmelo Agate, les costumes à Nicoletta Taranta et le maquillage à Paola Gattabrusi. Le tournage se poursuivra à Rome et dans ses environs jusqu'à la mi-août.

(Traduit de l'italien)

EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss