La Belle et la meute (2017)
Corps et âme (2017)
Handia (2017)
Valley of Shadows (2017)
Laissez bronzer les cadavres (2017)
I Am Not a Witch (2017)
The Square (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SÉVILLE 2014

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le Festival de Séville met en avant le cinéma espagnol

par 

- La ignorancia de la sangre ouvrira un programme qui accueille aussi les nouveaux films de Pere Vila i Barcelò, Sergi Pérez et Ángel Santos

Le Festival de Séville met en avant le cinéma espagnol
La ignorancia de la sangre de Manuel Gómez Pereira

Le Festival du cinéma européen de Séville (7-15 novembre) continue de laisser une belle place au cinéma espagnol à l'intérieur de son programme, qui propose notamment les meilleurs films de la saison dans les grands festivals européens. Comme l'année dernière (avec 3 bodas de más [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Javier Ruiz Caldera
fiche film
]
de Javier Ruiz Caldera), le film d'ouverture sera national : il s'agit de La ignorancia de la sangre [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Manuel Gómez Pereira (hors-compétition). 

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce film est un thriller tiré par le réalisateur d'El juego del ahorcado [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
d'un roman de Robert Wilson. On suit les aventures de l'inspecteur Javier Falcón, chef de la brigade des homicides de Séville, tandis qu'il se trouve confronté à deux affaires à la fois : la séquestration du fils de sa maîtresse par la mafia russe et une histoire d'espionnage liée à un commando terroriste islamiste. Le film bénéficie de la participation de trois acteurs connus sur la scène internationale : Juan Diego Botto, Paz Vega et Alberto San Juan (lire l'article).

Parmi les sélections de la compétition officielle, on trouve El camino más largo para volver a casa, un premier long métrage par Sergi Pérez qui a été financé grâce au crowdfunding et qui raconte les mésaventures d'un homme qui se retrouve enfermé en dehors de chez lui après avoir retrouvé le chien de sa femme moribond et assoiffé. Dans la section Nouvelles vagues, le Catalan Pere Vila i Barcelò présente La fosa, dont le personnage principal est un vieillard (Lluís Homar) qui revit les blessures encore vives du passé de l'Espagne (la guerre civile). Dans la même section, le Galicien Angel Santos propose Las altas presiones [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Ángel Santos
fiche film
]
, sur le retour dans sa terre natale d'un jeune homme interprété par Andrés Gertrudix.

Le programme comprend aussi des films de Pablo Llorca (El gran salto adelante et País de todo a 100), Daniel V. Villamediana (Cábala caníbal), Gonzalo García Pelayo (Niñas), Ramón Lluís Bande (Equí y n’otru tiempu) et Ion de Sosa (Sueñan los androides). La sélection sera dévoilée dans son entier très prochainement. 

(Traduit de l'espagnol)

Warsaw
EPI Distribution
LIM
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss