Mise à mort du cerf sacré (2017)
In the Fade (2017)
Jeune femme (2017)
Makala (2017)
Happy End (2017)
120 battements par minute (2017)
La Lune de Jupiter (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

SORTIES Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Chiamatemi Francesco : l'histoire du petit Pape des peuples

par 

- Je ne voulais pas en faire un 'petit saint', explique Daniele Luchetti, dont le prochain film, sur Jorge Bergoglio, sort le 3 décembre avec Medusa

Chiamatemi Francesco : l'histoire du petit Pape des peuples
Rodrigo de la Serna dans Chiamatemi Francesco

Chiamatemi Francesco [+lire aussi :
bande-annonce
making of
fiche film
]
de Daniele Luchetti (l'auteur de Notre vie [+lire aussi :
critique
bande-annonce
making of
fiche film
]
, qui a valu à Elio Germano le prix d'interprétation à Cannes en 2010), n'est ni un film d'enquête, ni une agiographie. C'est l'histoire d'un jeune jésuite qui va devenir pape, traversant les turbulences et les tragédie de l'Histoire dans une Argentine victime de la dictature.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Ce récit, produit par la société Taodue de Pietro Valsecchi avec Mediaset Premium, va sortir dans 700 salles, distribué par Medusa, jeudi 3 décembre. Comme Luchetti l'explique lui-même : "J'ai pris en exemple The Queen [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Andy Harries
interview : Stephen Frears
fiche film
]
de Stephen Frears, j'ai cherché la précision à l'anglaise. Je ne voulais pas faire de Bergoglio 'un petit saint'. Le film s'inspire plus des témoignages des gens qui l'ont connu que des nombreuses biographies qui ont été écrites sur lui". On suit Bergoglio, interprété par Rodrigo de la Serna, à partir de sa conversion à la vie de jésuite, mais aussi de témoin des tortures infligées par le régime de Videla, jusqu'à ce jour du 13 mars 2013 où il est apparu au balcon Place San Pietro, après le Conclave.  “Mon devoir n'était pas de raconter aux Argentins leur passé, mais j'aimerais bien qu'à travers l'histoire de ce personnage, les jeunes se rendent compte de ce qu'est le terrorisme d'État et de la manière dont on peut, au nom de la sûreté, écraser un peuple". 

Valsecchi ajoute : “Je voulais en savoir plus sur cet homme et je me sentais le devoir, en tant que producteur, de le partager avec les autres. Notre parcours, avec Luchetti, a commencé en 2014 quand nous sommes allés en Argentine pour rencontrer des amis d'enfance du pape et d'autres religieux, et tous ceux qui ont travaillé avec le Pape François. Je me suis souvent demandé : mais qui suis-je pour faire un film sur le pape ? Et puis chemin faisant, en retraçant les différentes étapes de sa vie, j'ai compris pourquoi Bergoglio était devenu ce qu'il est à présent, c'est-à-dire un homme qui n'a peur de rien.  C'est qu'il a déjà tout vu". 

Le film a coûté 15 millions d'euros. Il aurait déjà été vendu à une quarantaine de pays, et donnera lieu à une version télévisée constituée de 4 épisodes de 50 minutes. La veille de sa sortie italienne, au soir du 2 décembre, le film sera projeté au Vatican pour sept mille sans-abri accueillis par le Saint-Siège. Une copie sous-titrée du film a été envoyée au président Barack Obama.

(Traduit de l'italien)

Lire aussi

Producers on the Move
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Swiss Films Cannes