Fixeur (2016)
Compte tes blessures (2016)
Angle mort (2017)
Réparer les vivants (2016)
Ma Loute (2016)
American Honey (2016)
6.9 on the Richter Scale (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FINANCEMENTS France

email print share on facebook share on twitter share on google+

L'avance du CNC pour Ava de Léa Mysius

par 

- Le CNC soutiendra aussi les premiers longs d'Elsa Diringer, Samuel Jouy, Fabien Gorgeart et Lucas Bernard

L'avance du CNC pour Ava de Léa Mysius
La réalisatrice Léa Mysius

Cinq projets de premiers longs métrages ont été retenus lors de la 1ère session 2016 du premier collège de l'avance sur recettes du CNC. Parmi eux se distingue Ava de Léa Mysius. Passé par le département scénario de La Fémis, la réalisatrice s'est fait remarquer avec ses courts métrages Cadavre exquis, Les Oiseaux-tonnerre et L'île jaune, projetés tous les trois en compétition nationale à Clermont-Ferrand en 2013 (prix de la meilleure première oeuvre de fiction), 2015 et 2016 (prix de la meilleure photographie pour le co-réalisateur Paul Guilhaume). A noter que Les Oiseaux-tonnerre figurait dans la sélection de la Cinéfondation au Festival de Cannes 2014. Ecrit par Léa Mysius et Paul Guilhaume, le scénario (qui a gagné le prix Sopadin Junior en 2014) est centré sur Ava qui, en vacances au bord de l'océan avec sa mère, apprend qu'elle va perdre la vue plus vite que prévu. C'est une jeune fille solitaire et butée qui n'a pas froid aux yeux. Elle est sauvage et magnétique. Elle décide d'affronter le problème à sa manière, déterminée à vivre son été avec intensité... Produit par Trois Brigands Productions (Fanny Yvonnet) et F Comme Film (Jean-Louis Livi), Ava devrait entrer en tournage l'été prochain.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Une avance sur recettes a aussi été attribuée à Luna d'Elsa Diringer qui compte quatre courts métrages à son actif dont C'est à Dieu qu'il faut le dire. Produit par Muriel Meynard pour Ex Nihilo, son projet de premier long aura pour cadre l'été, à Montpellier et comme personnage principal Luna, 16 ans, qui vient de décrocher son CAP maraîchage horticulture. Elle traîne son ennui avec Ruben et sa bande jusqu'au jour où elle va oser s'en affranchir grâce à la rencontre avec Zac, un jeune garçon solitaire, graffeur et trompettiste.

Le CNC soutiendra également Sparring, le premier long métrage de l'acteur Samuel Jouy (apprécié récemment dans Un Français [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
). Produit par Bruno Nahon pour Unité de Production, le film devrait pouvoir compter sur Mathieu Kassovitz en tête d'affiche.

Une avance ira aussi à Diana a les épaules de Fabien Gorgeart qui a signé cinq courts métrages dont Le Sens de l’orientation (prix spécial du jury à Clermont-Ferrand en 2012) et Un Chien de ma chienne (Semaine de la Critique cannoise en 2013). Produit par Jean des Forêts pour Petit Film, le projet suivra Diane qui, alors qu'elle porte le futur enfant de ses amis Jacques et Thomas, s’entiche de Fabrizio, l’artisan qui rénove sa maison. Mais celui-ci devient de plus en plus possessif, et se verrait bien prendre la place du père…

Enfin, le CNC appuiera Une histoire de l'art de Lucas Bernard, un projet produit par Florian Môle pour Les Grands Espaces Films et déjà lauréat d'Emergence l'an dernier. Le personnage principal, le commissaire Beffrois, attend la retraite avec un enthousiasme mitigé quand un vol de tableau retient son attention. Est-ce l’élégance du procédé ? L’audace du délit ? La beauté de l’œuvre volée ? Beffrois enquêtera comme on mange une dernière sucrerie, découvrant peu à peu un voleur atypique, véritable courant d’air, acrobate à ses heures. 

filmitalia_site
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

suspi_2016_web300x250