La Fille inconnue (2016)
Baccalauréat (2016)
María (y los demás) (2016)
United States of Love (2016)
Waves (2016)
Il più grande sogno (2016)
American Honey (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Italie

email print share on facebook share on twitter share on google+

PIIGS : contre le dogme de l’austérité

par 

- Trois réalisateurs italiens défient la pensée économique dominante et remettent en cause les politiques budgétaires qui dominent en Europe

PIIGS : contre le dogme de l’austérité

PIIGS est l’acronyme péjoratif inventé par The Economist en 2008 pour se référer aux pays européens les plus en crise : le Portugal, l’Irlande, l’Italie, la Grèce et l’Espagne, ces affreux, sales et méchants affectés de vrais problèmes structurels. Trois réalisateurs italiens, Federico Greco (Il mistero di Lovecraft - Road To L. [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Andrea Marotti
interview : Federico Greco
fiche film
]
), Adriano Cutraro et Mirko Melchiorre (All’ombra del gigante), ont décidé de défier la pensée économique dominante dans un film dont le titre reprend cet acronyme : PIIGS - Ovvero come imparai a preoccuparmi e a combattere l’austerity (litt. “PIIGS, ou comment j’ai appris à me faire du souci et à lutter contre l’austérité). Il s’agit d’un documentaire qui se penche sur l’ensemble complexe de chiffres et de statistiques qui enveloppe l’économie du Vieux Continent, tout en décrivant les histoires et les illusions de ceux qui doivent tous les jours faire les comptes avec ces chiffres.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

La deuxième partie du titre, hommage au Docteur Folamour (Federico Greco est un expert de Kubrick – il a même réalisé sur lui, en 1999, un documentaire intitulé Stanley and Us produit par la Rai et distribué dans le monde par Rai Trade), indique que le ton adopté, pour remettre en cause les politiques budgétaires qui dominent en Europe et la doctrine de l’austérité, est celui de la satire. C’est toutefois une satire développée chiffres en main, après cinq ans de recherches et deux de tournage, c’est-à-dire qu’elle est le fruit d’une immersion sans précédent et sans censure. Par la voix d’économistes, intellectuels et experts de renom international, le film avance que l’origine de l’endettement des pays européens ne réside par dans l’inadaptation des pays en crise mais dans les fondements mêmes de l’Euro.

Parmi les personnalités qui apparaissent dans PIIGS, on peut citer Noam Chomsky (le philosophe et théoricien de la linguistique dont le New York Times estime qu’il est “probablement le plus grand intellectuel vivant”), Yanis Varoufakis (ex ministre des Finances grec), Stephanie Kelton (économiste responsable du budget du Sénat américain et consultante pour Bernie Sanders), Warren Mosler (un “initié” du milieu financier et expert des systèmes monétaires), Paul De Grauwe (London School of Economics), Erri De Luca (écritvain), Federico Rampini (journaliste à La Repubblica). Pour fournir un exemple emblématique et universel de sa thèse, les auteurs de PIIGS ont suivi pendant deux ans le destin d’une coopérative sociale des environs de Rome qui va devoir fermer à cause des coupes dans le budget des aides sociales, mettant 100 employés au chômage et laissant sans assistance 150 jeunes handicapés.

Le film, produit par Studio Zabalik, est en post-production. Pour y contribuer par voie de crowdfunding, aller sur Indiegogo.

(Traduit de l'italien)

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home