Glory (2016)
Waves (2016)
María (y los demás) (2016)
Baccalauréat (2016)
United States of Love (2016)
Personal Shopper (2016)
Zoology (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LONDRES 2016

email print share on facebook share on twitter share on google+

A Date for Mad Mary : une grande sensibilité et un fort accent irlandais

par 

- L’Irlandais Darren Thornton nous livre un premier long-métrage prometteur sur les désillutions qui viennent avec l’âge adulte et la découverte des sentiments et de l’amour physique

A Date for Mad Mary : une grande sensibilité et un fort accent irlandais
Charleigh Bailey et Seána Kerslake dans A Date for Mad Mary

A Date for Mad Mary [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Darren Thornton, en compétition au 60e Festival BFI de Londres dans la section Premiers films, est un récit irlandais tendre mais plein de caractère et d’éléments de comédie.

Dès la première scène, on fait la rencontre de Mary, une jeune femme désabusée et garçon manqué, alors qu’elle est libérée après un séjour en prison. Dans le même temps, une voix off solennelle, avec un accent régional comme on n’en avait pas entendu depuis longtemps au cinéma, nous explique ce qu’il y a d’important à savoir sur Charlene, dont on apprendre au fil du récit qu’elle est la seule amie de Mary – elles ont même grandi ensemble. De fait, la première chose que Mary demande à sa mère, venue la chercher à sa libération, c’est si Charlene sera là pour l’accueillir. Ce désir obsessionnel de passer du temps avec son amie imprégne tout le film, alors que de son côté, comme Charlene va se marier, le retour de Mary est le cadet de ses soucis (sauf quand elle a besoin d’elle pour préparer ses noces). Quand notre héroïne déçue se rend compte que Leona, la nouvelle meilleure amie de Charlene, a indiqué qu’elle viendrait accompagnée au mariage, elle décide de se trouver elle aussi un cavalier. Elle se lance ainsi dans une série de rendez-vous.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)Cine Iberoamericano Int

L’entreprise donne lieu à des scènes très drôles : avec l’entremetteur polonais auquel elle a recours puis au fil des rencontres ratées les jeunes gens qu’il lui propose. Aucun d’eux ne fait l’affaire, et Mary elle-même n’est pas quelqu’un qui s’intègre bien – sa franchise brute et l’attitude qui l’accompagne sont à l’opposé de ce que la société attend d’elle : qu’elle soit féminine, douce et en quête d’une vie stable auprès d’un homme. La frustration qu’elle ressent et la colère qui bout en elle trouvent parfois des expressions violentes, qui permettent de mesurer sa propension à se retrouver dans des rixes et de comprendre comment elle s’est retrouvée en prison. Certes, elle veut à présent laisser l’expérience derrière elle, mais son passé la suit, de même que le surnom de “Mad Mary”. Quand, enfin, elle rencontre Jess, la photographe embauchée pour le mariage, elle trouve en elle quelqu’un avec qui elle a envie de se lier. Au fil de leurs rencontres, le caractère dur de Mary cède le pas à sa vulnérabilité. Plus Jess et elle se rapprochent, plus il leur devient apparent qu’elles ne cherchaient pas jusque là leur bonheur au bon endroit.

A Date for Mad Mary dépeint aussi certains aspects de la vie en Irlande, dénonçant la superficialité de cette société extrêmement hétéronormée qui est le plus grand obstacle à l’émancipation d’individus comme Mary. Par ce propos, bien que son décor soit très régional, cette histoire d’amour et d’amitié a les moyens de toucher les spectateurs des quatre coins du monde. Seána Kerslake et Charleigh Bailey, qui jouent Mary et Charlene, livrent des interprétations remarquables dans leurs rôles de jeunes femmes emmurées par les conventions sociales, un motif dont le film joue avec brio, nous offrant un récit d’apprentissage très touchant et humain.

A Date for Mad Mary a été produit par Element Pictures, en coproduction avec l’IFB-Irish Film Board, l’institution Broadcasting Authority of Ireland et TV3, avec le soutien du Programme MEDIA. Outre-Manche, le film sera distribué par StudioCanal.

Cineuropa couvre le 60e Festival BFI de Londres en collaboration avec le Masters en cinéma, programmation et organisation éditoriale d’expositions et cycles culturels de l’École nationale de cinéma et télévision britannique.

(Traduit de l'anglais)

Lire aussi

Seneca's Day Lithuania
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

Home Sweet Home