Petit Paysan (2017)
Verónica (2017)
The Square (2017)
120 battements par minute (2017)
Western (2017)
Le Caire Confidentiel (2017)
Indivisibili (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

PRODUCTION Roumanie

email print share on facebook share on twitter share on google+

Mihaela Popescu en post-production sur son premier long-métrage, Yet to Rule

par 

- Ce projet est un exemple très rare de drame surréaliste, dans un pays à la cinématographie notoirement réaliste

Mihaela Popescu en post-production sur son premier long-métrage, Yet to Rule
La réalisatrice Mihaela Popescu

Parmi les huit premiers longs-métrages lancés dans les salles ou en post-production cette année (lire l’article), Yet to Rule, de Mihaela Popescu, est sans conteste un des plus prometteurs et intrigants. Il s’agit d’un drame surréaliste sur le conflit entre la raison et l’instinct dans l’esprit d’un juge, produit par Alexandru Teodorescu pour Saga Film

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Le scénario composé par Popescu a pour personnage central un juge pénal de quarante ans qui a des problèmes personnels : son père est mourant, son mariage bat de l’aile... L’intrigue pourrait paraître typique de la dite Nouvelle Vague roumaine, mais il n’en est rien, car on assiste littéralement au combat qui se livre dans l’esprit du héros, entre l’animal en lui (Andi) et sa pensée rationnelle de juge (K). Les deux parties du cerveau qui s’affrontent sont jouées par Cuzin Toma (The Treasure [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Corneliu Porumboiu
interview : Corneliu Porumboiu
fiche film
]
, Aferim! [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Radu Jude
fiche film
]
) et Dorotheea Petre (The Miracle of Tekir [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
). La troupe comprend aussi Olimpia Melinte, Teodor Corban et Liliana Mocanu.

Le tournage du film s’est effectué à Bucarest en juillet dernier, sur 21 jours, avec Marius Panduru comme chef-opérateur. Le tout est à présent en montage. La post-production devrait s’achever en août. Sur ses 900 000 euros de budget, Yet to Rule a reçu en 2014 305 000 euros environ d’aide à la production de la part du Centre de la cinématographie roumain.

La réalisatrice a expliqué à Cineuropa qu’elle voulait explorer l’idée de justice, un sujet particulièrement séduisant, à l’heure où des dizaines d’hommes politiques roumains sont envoyés en prison tous les mois pour corruption et que des centaines de milliers de Roumains demandent justice dans la rue. Popescu part du point de vue extérieur, d’observateur, qui est normalement celui du juge, pour obliquer sur une approche psychologique qu’elle rend par des biais surréalistes. “Je suis sûre que l’interprétation du film ne sera pas évidente, ce qui en fait un projet peu conventionnel’, dit-elle. 

Yet to Rule arrivera sur les écrans roumains au second semestre.

(Traduit de l'anglais)

Midpoint TV/Feature
DPC
Sarajevo Report
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss