Grain (2017)
Mes Provinciales (2018)
Lemonade (2018)
La enfermedad del domingo (2018)
Transit (2018)
Foxtrot (2017)
Jusqu'à la garde (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

FESTIVALS Autriche

email print share on facebook share on twitter share on google+

La 6e édition du Festival LET’S CEE démarre aujourd'hui

par 

- Du 13 au 22 avril, l'événement viennois va présenter 162 films ; Márta Mészáros va recevoir un prix pour sa carrière au gala d'ouverture, Kira Muratova au gala de clôture

La 6e édition du Festival LET’S CEE démarre aujourd'hui
The Gateway de Volodymyr Tykhyy

La sixième édition du Festival LET’S CEE commence aujourd'hui à Vienne, avec comme film d'ouverture November [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Rainer Sarnet. Jusqu'au 22 avril, l'événement va présenter 162 titres (longs-métrages de fiction, documentaires, courts-métrages et films en réalité virtuelle) venus principalement d'Europe de l'Est et d'Europe centrale, ainsi que de la région du Caucase et de Turquie. À l'exception des travaux projetés dans le cadre de rétrospectives et autres sections spéciales, le festival va proposer presque tous les films du programme en avant-première autrichienne.

La grande dame du cinéma hongrois, Márta Mészáros, va être présente pour recevoir un prix pour l'ensemble de sa carrière. LET'S CEE doit également accueillir Yariv Lerner, qui dirige les Studios Nu Boyana de Sofia, l'acteur tchèque Karel Roden, la star des Balkans Leon Lučev, l'actrice résidant en Jordanie Saba Mubarak, l'actrice et star de porno américaine Stoya et plus de 150 réalisateurs en tout. 

La compétition longs-métrages, de haut niveau, réunit 12 titres en tout, notamment Taxi Sofia [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Stephan Komandarev
fiche film
]
du Bulgare Stephan Komandarev, le film biographique Dovlatov [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Russe Alexey German JrFalling [+lire aussi :
bande-annonce
interview : Marina Stepanska
fiche film
]
, un impressionnant premier long par l'UkrainienneMarina Stepanska qui raconte une histoire d'amour fragile tout en peignant l'intense portrait d'une génération perdue, ainsi que le drame psychologique Pororoca [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Constantin Popescu
fiche film
]
 du Roumain Constantin Popescu, sur le pire cauchemar d'une famille heureuse. On trouve aussi parmi les prétendants au Prix Danny Lerner (assorti de 55 000 euros, dont 50 000 de services offerts par Nu Boyana) Birds Are Singing in Kigali [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Joanna Kos-Krauze
fiche film
]
de Joanna Kos-Krauze et Krzysztof KrauzeIce Mother [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
de Bohdan SlámaIvan [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Janez Burger
interview : Maruša Majer
fiche film
]
de Janez BurgerMen Don’t Cry [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Alen Drljević
fiche film
]
d'Alen DrljevićSilent Night [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Piotr Domalewski
fiche film
]
de Piotr Domalewski, Something Useful [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Pelin Esmer
fiche film
]
de Pelin Esmer et The Gateway [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de Volodymyr Tykhyy.

La moitié des dix documentaires en compétition ont été réalisés par des femmes. On trouve parmi ces titres Over the Limit [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
de la Polonaise Marta Prus, sur le dur quotidien d'entraînement d'une gymnaste d'élite russe, le poétique No Place for Tears de la Turque Reyan Tuvi, qui nous présente un village kurde à la frontière syrienne, ou encore le portrait d'un "gentil néo-nazi" que trace le Tchèque Vít Klusák dans The White World According to Daliborek [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Vít Klusák
fiche film
]
.

La compétition Débuts prometteurs réunit 13 productions, dont le spectacle de SF Ederlezi Rising [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
du Serbe Lazar Bodroža, le drame Meda or The Not So Bright Side of Things [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Emanuel Pârvu
fiche film
]
du Roumain Emanuel Pârvu, le caustique Secret Ingredient [+lire aussi :
critique
interview : Gjorce Stavreski
fiche film
]
, un premier film de belle facture par le Macédonien Gjorce Stavreski, et Tower. A Bright Day [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Jagoda Szelc
fiche film
]
de la Polonaise Jagoda Szelc, une mémorable expérience de cinéma qui navigue quelque part entre thriller psychologique et drame sur les relations humaines.

Sur des centaines de candidats, 15 courts-métrages ont été retenus pour la compétition réservée à ce format, curatée par Arash T Riahi et Arman T Riahi, qui n'ont pas oublié de prévoir de formidables avant-premières mondiales. Le programme est complété par d'autres sections, comme Hollywood Goes CEE, et des rétrospectives, comme "100 ans" et "Les femmes et la guerre".

La programme complet du festival est disponible ici.

(Traduit de l'anglais)

Let's CEE
Finale Plzen
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss