Thelma (2017)
Nico, 1988 (2017)
The Charmer (2017)
Muchos hijos, un mono y un castillo (2017)
L'Usine de rien (2017)
Out (2017)
Soleil battant (2017)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

LÉGISLATION Norvège

email print share on facebook share on twitter share on google+

Une réorganisation historique de l'industrie norvégienne du cinéma (1)

par 

"Voici la transformation la plus grosse et la plus profonde qu'ait connu le cinéma norvégien depuis les années 1980", a affirmé le ministre de la Culture Trond Giske vendredi dernier en annonçant le nouveau Livre Blanc sur la politique cinématographique à une audience de représentants de l'industrie et de journalistes réunis au Cinéma Sora Moria d'Oslo.

La pierre de touche de ce "Livre Blanc", qui a été soumis au Parlement norvégien, est la création d'un organe centralisé, le Norwegian Film Institute, qui remplacera dès l'année prochaine les trois établissements actuellement en place – le Norwegian Film Fund, le Norwegian Film Development et le Norwegian Film Institute (NFI) (actuellement en charge de la promotion et de la préservation des films norvégiens) – et reprendra les activités de la Norwegian Film Commission.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Sous ce nouveau système, la Bibliothèque Nationale supervisera toutes les questions relatives aux archives et à la restauration des films. Le nouvel organe central du cinéma norvégien emploiera en tout cent employés, mais il n'a pas encore été décidé à qui sa direction sera confiée.

"Les fonctions de Stein Slyngstad, directeur du Norwegian Film Fund, et les miennes toucheront à leur fin début 2008. Pour le moment, il convient, entre autres chose, de procéder à l'établissement d'une équipe de direction professionnelles et de nommer un nouveau directeur. Tout ce que nous pouvons faire pour le moment est remonter nos manches et aller de l'avant", a commenté Vigdis Lian, directeur du NFI.

Film & Kino continuera de superviser les secteurs de la vidéo et de l'exploitation (au nom des communes, qui possèdent la plupart des cinémas en Norvège) et sera également en charge de la numérisation de toutes les salles norvégiennes, opération financée en partie par des taxes sur les entrées et sur la vente et la location de vidéos. Le gouvernement a également insisté sur le travail de Film & Kino au niveau des enfants et de la jeunesse en tant que coordinateur-clef entre les communes et les écoles.

Les activités cinématographiques et la production dans tout le pays seront renforcées grâce à un soutien accru des centres régionaux pour le cinéma (qui sont pour l'instant au nombre de quatre). Ces derniers continueront d'être administrés par les régions.

(Traduit de l'anglais)

ArteKino
Unwanted_Square_Cineuropa_01
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss