Choisissez votre langue en | es | fr | it

Critique : La petite chambre

email print share on facebook share on twitter share on google+

Le vieil homme et la mère

par 

- Le candidat suisse pour l’Oscar 2011 du meilleur film étranger. Un premier long de fiction de deux réalisatrices interprété par Michel Bouquet et Florence Loiret-Caille

Critique : La petite chambre

Le deuil impossible d'un enfant, la solitude de la vieillesse: La petite Chambre [+lire aussi :
bande-annonce
film focus
interview : Véronique Reymond, Stépha…
fiche film
]
repose sur la mécanique a priori bien huilée de deux douleurs qui s'opposent et s'apaisent dans l'affrontement. A priori, car passée une première demi-heure dangereusement programmatique, le premier long métrage de fiction des réalisatrices suisses Véronique Reymond et Stéphanie Chuat se révèle autrement plus pervers, subtil et osé que ce que son préambule l'annonçait.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Voici donc Rose (Florence Loiret-Caille), infirmière à domicile, qui rencontre Edmond (Michel Bouquet), vieil homme vivant seul dans son appartement. Elle est, pour lui, l'œil de Moscou. C'est sûr, au premier signe de faiblesse devant la jeune femme, Jacques – son fils unique en partance pour les Etats-Unis – l'enverra en maison de retraite. Les défenses naturelles d’Edmond contre ces agressions sont celles que l’on prête aux premier et troisième âge: méchanceté, indifférence, bouderie. Mais Rose s'en fout. Elle a perdu son enfant. Au fond de son âme, il y a un bloc de granit, du marbre, une tombe qu'elle se refuse à fleurir. Edmond peut cogner; la pierre ne se fend pas.

Une fois le décor posé, Véronique Reymond et Stéphanie Chuat font avancer les personnages à pas feutrés, tout doucement, comme des vieillards en pantoufles courbés sur leur canne. Direction la «petite chambre», qui donne son titre au film. Chambre d'enfant encore décorée mais qui n'a jamais servi et dans laquelle, après quelques péripéties, Edmond décide de s'installer. Territoire central du récit, la pièce est tout à la fois nid douillet et tombeau glacial, lieu de vie banal (le mari de Rose vient y chercher une ampoule pour en remplacer une autre, brisée) et espace fantasmé.

Arrivée à destination (maturation?), la narration se fait dès lors plus torve, plus ambiguë, plus audacieuse. Sublimement orchestrée par un Michel Bouquet dont la précision du jeu n'a d'égale que l'intensité, la transformation d'Edmond en nourrisson tyrannique force Rose à devenir la mère qu'elle n'a jamais pu être. L'irruption soudaine de cette figure kafkaïenne dans un univers qui devait, jusqu'ici, la majeure partie de ses influences à la veine naturaliste des Dardenne et du Moretti de La chambre du fils [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
crée une faille où s'engouffrent le film, ses personnages et ses spectateurs. On est alors – enfin – devant le vide, le souffle coupé, en équilibre.

Sans doute faut-il y voir l'une des raisons de l'ovation qui aura suivi la projection de La petite chambre au Festival de Locarno, l’été dernier. Accueil légitime qui aura poussé les décideurs helvétiques à faire de cette première œuvre le candidat officiel de la Suisse à l'Oscar 2011 du Meilleur film étranger. Elle rejoint ainsi Des hommes et des Dieux [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Xavier Beauvois
fiche film
]
, Oncle Boonmee [+lire aussi :
bande-annonce
fiche film
]
, Biutiful [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
, Miel [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Semih Kaplanoglu
fiche film
]
ou encore La Yuma sur la liste des soixante-cinq prétendants au titre de l'année. Une forme, déjà, de consécration.

galerie photo

titre international : The Little Room
titre original : La Petite Chambre
pays : Suisse, Luxembourg
année : 2010
réalisation : Stéphanie Chuat, Véronique Reymond
scénario : Stéphanie Chuat, Véronique Reymond
acteurs : Michel Bouquet, Florence Loiret-Caille, Eric Caravaca, Joël Delsaut, Valérie Bodson, Fabienne Barraud, Frédéric Landenberg, Antonio Buil

prix/sélections spéciaux

Locarno International Film Festival 2010 Compétition Officielle
regarder le film en VàD

(Service disponible uniquement en France)

cinando

Follow us on

facebook twitter rss

ArteKino

Newsletter

Unwanted_Square_Cineuropa_01