L'autre côté de l'espoir (2017)
Félicité (2017)
Orpheline (2016)
La Colère d'un homme patient (2016)
Waldstille (2016)
On the Other Side (2016)
Paris La Blanche (2016)
précédent
suivant
Choisissez votre langue en | es | fr | it

BRUSSELS FILM FESTIVAL 2016 Web Report

email print share on facebook share on twitter share on google+

Toni Erdmann, une comédie allemande touchante et déjantée

par 

- Dans ce film, Palme du film oublié au dernier Festival de Cannes, la réalisatrice allemande Maren Ade met en scène une bouleversante relation père-fille avec beaucoup de finesse

Toni Erdmann, une comédie allemande touchante et déjantée
Sandra Hüller et Peter Simonischeck dans Toni Erdmann

À la mort de son vieux chien, Winfried (Peter Simonischeck), professeur de musique mais surtout incontrôlable clown sexagénaire, débarque sans prévenir dans la vie de sa fille Ines (Sandra Hüller, Ours d’argent de la meilleure actrice en 2006 pour Requiem [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Hans-Christian Schmid
interview : Hans-Christian Schmid
interview : Sandra Hueller
fiche film
]
), cadre supérieure dans une société en consulting allemande basée à Bucarest. Obsédée par la performance professionnelle, Ines est chargée d’expatrier une entreprise et de licencier du personnel. Winfried, dépité par sa fille qui le rejette et persuadé que celle-ci est malheureuse, décide de lui transmettre l’idée de profiter de la vie. Il va s’inventer un personnage incroyable : Toni Erdmann, autoproclamé consultant-coach de la haute société. Toni va entrer dans le monde d’Ines et vice-versa. En jouant sur la question des rôles que l’on endosse dans la vie et au cinéma, Maren Ade réalise une comédie touchante et juste.

(L'article continue plus bas - Inf. publicitaire)

Grimages, dentier et coussins péteurs à l’appui, Toni Erdmann [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
Q&A : Maren Ade
fiche film
]
nous fait chavirer à travers plusieurs scènes d’anthologie. Malgré des valeurs diamétralement opposées, le père et la fille vont peu à peu apprendre à communiquer en changeant de rôles. Toni comprendra que malgré ses valeurs humanistes, il peut faire licencier quelqu’un en faisant une simple blague. Elle chantera pour remercier des hôtes roumains, en tant que Whitney Schnuck, secrétaire, une reprise de The Greatest Love of all de Whitney Houston, accompagnée au synthé par son père, ambassadeur d’Allemagne pour l’occasion. Magnifique prestation où Ines se transcende. Le film est ponctué de plusieurs scènes touchantes et inattendues qui provoquent l’hilarité du spectateur. Les situations auxquelles sont confrontés les personnages deviennent de plus en plus folles, jusqu’à ce que le grand jeu atteigne son paroxysme lors une fête d’anniversaire inédite, "à poil". La mascarade finie, Ines pourra enfin retrouver son père et l’appeler "papa".

L’évolution de la bouleversante relation père-fille est mise en scène avec beaucoup de finesse par la réalisatrice allemande Maren Ade, déjà remarquée pour son film Everyone else [+lire aussi :
critique
bande-annonce
film focus
interview : Maren Ade
fiche film
]
, lauréat de 2 Ours d’or à Berlin : Grand prix du jury et prix de la Meilleure actrice. Issue de la très contemporaine École de Berlin, Maren Ade nous tend un miroir de la société allemande actuelle où l’humain se cherche et où les personnages sont tous en quête de bonheur.

Bridging the Dragon
 

dernières news

 

autres infos

Newsletter

Follow us on

facebook twitter rss

CASI HECHO Home